La RDC et l’Ouganda décidés de mettre fin à l’activisme des forces négatives

La République Démocratique du Congo et l’Ouganda se sont rassurés à l’issue des assises de Nebi, ville ougandaise, qu’il ne sera jamais occasion que l’une des parties puisse organiser ou  laisser libre passage à l’activisme des forces négatives, a indiqué, jeudi le gouverneur de la province de l’Ituri Jefferson Abdallah Pene Mbaka, peu à après son retour dans la ville de Bunia.

Le chef de l’exécutif provincial a par ailleurs précisé que les deux parties ont recommandé au gouvernement de la RDC et à celui de l’Ouganda d’accélérer la démarcation des lignes frontalières, avant de révéler que ces travaux en ce qui concerne la partie située dans le territoire d’Aru sont presque terminés et que  les experts s’attaqueront bientôt à celle du territoire de Mahagi.

Pour Jefferson Abdallah Pene Mbaka la difficulté dans ce processus de démarcation de la frontière sera rencontrée  dans les territoires de Djugu et Irumu, car située sur le  lac Albert. Les travaux, à ce niveau, seront très onéreux, de l’avis  des experts, et nécessiteront l’appui des partenaires extérieurs.

Résolutions sur le plan économique

Par ailleurs, dans le registre économique, a expliqué le gouverneur de l’Ituri, les deux parties ont jugé nécessaire d’harmoniser la législation relative à  la période de pêche sur le Lac Albert notamment, la période de fermeture de pêche, le type de filets et de mailles à utiliser de part et d’autre.

Les deux parties se sont engagées, en outre, à se désolidariser des bandes spécialisées dans le vol de véhicules et le trafic d’imprimés de valeur piratés en Ouganda, comme en RDC, et à prôner la cohabitation pacifique.ACP

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire