Le Lucha,Filimbi,il est Temps,Eloko,… face à André kimbuta le 26 novembre

Le torchon brûle entre le gouverneur de la ville de Kinshasa André Kimbuta et les mouvements citoyens Lucha, FILIMBI, Il est temps, Eloko, Compte à rebours et les jeunes du Rassemblement. En toile de fond de ce désaccord, André Kimbuta a pris une mesure portant interdiction d’une...

Pour le numéro 1 de la ville de Kinshasa, ces mouvements sont illégaux et par conséquent aucune action publique émanant de ces derniers ne peut être autorisée.

Face à cette situation, la réaction des jeunes de Lucha et FILIMBI ne s’est pas faite attendre. Dans une déclaration faite ce vendredi à Kinshasa, ces jeunes ont confirmé la tenue de leur manifestation malgré l’interdiction du Gouverneur.

Dans l’opinion, on se pose la question de savoir comment André Kimbuta peut qualifier ces mouvements d’illégaux alors qu’ils ont été reçus en cette qualité il y a peu par le chef de l’État. Kabila avait, au cours de ses échanges avec ces jeunes, déclaré qu’il n’avait jamais considéré leurs mouvements comme étant des mouvements subversifs.
Pour rappel, les 6 mouvements précités ont programmé une manifestation pacifique ce samedi dans differents endroits publics à Kinshasa pour sensibiliser la population dans le cadre de la campagne Bye Bye Kabila qu’ils ont lancée le 22 novembre 2016.

(Ci-dessous la déclaration des mouvements citoyens)

received_1180039618750323received_1180040202083598received_1180041885416763

received_1180042245416727

Joseph Kazadi