Député élu de la Circonscription de la Tshangu, Steve Mbikayi a créé la sanction avant, pendant et après le Dialogue national de la Cité de l’Union africaine, en raison des divergences qui les ont opposées à Vital Kamerhe. Ce dernier a été reproché à maintes reprises de prendre des décisions unilatérales engageant l’opposition au Dialogue.

Pour l’élu de la Tshangu, le Président de la République Joseph Kabila, Chef de l’Etat a fait un bon choix car, affirme-t-il à la Rédaction du Journal L’Avenir.  La République Démocratique du Congo n’a pas besoin d’un Premier ministre extravagant et conflictuel. « Je suis d’abord très content et pense que le Président de la République a fait un très bon choix en nommant quelqu’un issu du groupe parlementaire UDPS et alliés qui est le premier groupe de l’opposition à l’Assemblée nationale. Samy Badibanga, c’est quelqu’un  de tempéré, de non conflictuel et n’est pas extravagant. Je pense qu’on a besoin d’avoir un pareil Premier ministre et comme il est issu de l’UDPS j’ose croire que son parti sera un peu plus réaliste pour l’accompagner. Il est vrai qu’il aura une opinion de l’UDPS à ses côtés », a déclaré Steve Mbikayi.

A la question de savoir si sa nomination va énerver le Rassemblement, Steve Mbikay crois que Samy Badibanga fait partie d’un parti du Rassemblement et que ce dernier aura intérêt à l’accompagner. C’est du moins réaliste ! « Ce que  l’on ne voulait pas c’est avoir un Premier ministre extravagant et conflictuel. On en a vu déjà qui avait porté le costume de Premier ministre. Mais, nous avons pensé qu’il fallait se battre pour avoir un Premier ministre beaucoup plus conciliant comme Samy Badibanga. Je pense que sa nomination c’est aussi ma victoire »,insiste Mbikayi

A la question de savoir s’il était l’homme de la situation, ce dernier affirme qu’il a des capacités et il ne pas seul. Il sera entouré d’une équipe gouvernementale qui sera composée des gens compétents. « N’oubliez pas que ça sera un gouvernement qui sera confrontées à certaines sensibilités de l’opposition. Alors il lui faudra travailler avec des bagarreurs », indique le député national. Steve Mbikayi qui s’estime aussi victorieux, du fait qu’un élu kinois ait été nommé à ce poste, mais aussi un équilibriste de la géopolitique longtemps marginalisée à des postes de responsabilités des institutions de la République.

(Pius Romain Rolland)