Type to search

Grand Angle

PPRD: des nouvelles mises signées Mova

Share

La journée du jeudi 17 novembre a été chaude au siège du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie-PPRD- dans la commune de la Gombe. Devant de nombreux militants venus de tous les coins de la capitale, le Secrétaire général du parti phare de la Majorité présidentielle, Henry Mova Sakany a procédé à la publication d’une série de mises en place au sein du PPRD. D’abord à la présidence nationale de la ligue des jeunes avec la nomination de Patrick Kanga qui remplace désormais Francis Kalombo, démissionnaire il y a une année depuis l’Europe où il s’est exilé. Mova a aussi nommé à titre provisoire des Secrétaires exécutifs provinciaux du PPRD qui se composent essentiellement des gouverneurs des provinces; ainsi que des membres du comité national de la ligue des jeunes parmi lesquels la promotrice de l’emploi des jeunes en RD-Congo, Isabelle Ebambi Katalayi.

Le parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie-PPRD- veut miser sur l’apport de la jeunesse pour la solidification dans la durée du parti. Jeudi 17 novembre au siège de la commune de la Gombe, le Secrétaire général Henry Mova Sakany a nommé et installé les nouveaux dirigeants de la ligue des jeunes, ainsi que des secrétaires exécutifs provinciaux du parti, essentiellement constitués des gouverneurs des provinces. Une autre reforme de Mova est qu’au niveau national, l’interfédéral devient maintenant unique sous la direction d’André Kimbuta Yango.

Vacant il y a une année, le poste de président national de la ligue des jeunes du PPRD a été confié à Patrick Kanga, succédant ainsi à Francis Kalombo qui a démissionné depuis l’Europe où il est en exil parce qu’il a choisi de rejoindre Moïse Katumbi dans l’Opposition.

Cadre du PPRD et jeune dévouée dans la promotion du secteur de l’emploi des jeunes en RD-Congo, Isabelle Ebambi Katalayi a, elle aussi, été élevée parmi les membres du Comité national de la ligue des jeunes. «Au niveau national, on va bien sûr se déplacer; mais le premier message qu’on peut passer à la jeunesse à ce stade est que la première préoccupation de la jeunesse c’est la formation et l’emploi. Nous allons pouvoir nous adonner pour les former, leur montrer des pistes de solution pour trouver un emploi. La jeunesse peut déjà se réjouir de notre élévation parce que nous allons leur montrer le chemin pour trouver un emploi. C’est vrai que ce chemin est difficile aujourd’hui, mais il faut qu’on leur donne des mécanismes pour se faire former, les mettre au courant des besoins réels qu’on trouve sur le marché de l’emploi», a déclaré Isabelle Ebambi Katalayi à la fin de la cérémonie. Pour sa part, aussitôt reçu les pouvoirs des mains du SG Mova Sakany par une remise du drapeau du PPRD, le nouveau président national de la ligue des jeunes, Patrick Kanga, n’a pas tardé de dire un mot à l’assemblée et plus particulièrement aux jeunes présents à la cérémonie.

«Je remercie l’initiateur du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement, Joseph Kabila Kabange qui a placé à la tête du parti le SG Henry Mova. Avant que je ne revienne plus tard vers vous pour vous communiquer mon programme d’action, retenez que ce nouveau comité constitué essentiellement des jeunes, est installé pour vous écouter. Jeunes, soyons exemplaires pour arriver à attirer davantage d’autres jeunes qui ne sont pas membres du parti. Je reviens sur l’appel du Chef de l’Etat pour vous demander aussi de vous enrôler massivement afin d’arracher les postes des conseillers communaux lors de prochaines élections. Je ne peux finir mon mot de circonstance sans remercier le président a.i Deo Endulu pour son soutien», s’est-il exprimé.

Dans son allocution, le Secrétaire général Henry Mova Sakany a fait savoir que l’avenir du PPRD repose sur les jeunes. «Nous avons rajeuni le comité national de la ligue des jeunes sur votre demande. C’est un exercice difficile de faire le choix parmi tant de jeunes compétents. Seulement, je vous demande de soutenir ce nouveau comité dirigé par Patrick Kanga, un jeune comme vous», les a-t-il exhortés.

Olitho KAHUNGU       

Tags:

Laisser un commentaire