Selon les cadres du parti, la police a dispersé les militants au siège du parti à Limete en tirant en l’air et en usant du gaz lacrymogène.

“Nous ne savons pas réellement ce qui s’est passé. Mais la police a tiré des coups de feu en l’air et lancé des grenades lacrymogènes autour du siège du parti. Les gens couraient dans tous les sens”, a déclaré à VOA Afrique le chargé de communication de l’Udps, Augustin Kabuya.

Ce cadre du parti affirme n’avoir pas pu s’approcher du lieu car il y avait des jets de pierre.

de pierre.