Il devra quitter le Palais de la Nation » dit le Rassemblement dans un communiqué signé le 13 novembre par Étienne Tshisekedi.

Il appelle à la mobilisation populaire le 19 novembre à la place Triomphal pour dit-il «délivrer à Monsieur Kabila un second et dernier carton jaune avant le carton rouge que le peuple lui réserve en guise d’adieu le 19 décembre» . Le Rassemblement refuse catégoriquement d’adhérer à l’Accord politique du 18 octobre d’après le même communiqué. A la place, il veut un nouveau dialogue plus inclusif, toujours sous le leadership de l’église catholique. La plateforme dirigée par le tandem Tshisekedi-Katumbi demande au président Kabila de ne pas provoquer le peuple avec ses velléités de réviser la constitution. Allusion aux propos rapportés par le diplomate britannique Stephen Hickey, membre de la délégation du conseil de sécurité de l’ONU qui a rencontré le chef de l’État.
La crise politique vient de se corser. La fin de l’année se profile tumultueuse en l’absence d’un Accord politique plus large. Entre-temps, on annonce pour imminente la démission du premier ministre. Et la nomination d’un nouveau chef du gouvernement est attendu pour ce lundi.
(Ci-dessous le communiqué du Rassemblement)

com01com02

Israël Mutala