Au sortir de l’audience avec Kabila, Kamerhe appelle à l’unité nationale

Au sortir de l’audience avec le président de la République, Vital Kamerhe, presenti nouveau premier ministre, a appelé toutes les forces sociales au rassemblement et à privilégier la paix. « La voie de la paix a été choisie. La main vers le Rassemblement reste tendue. La porte est ouverte » a déclaré le président de l’UNC au sortir de l’audience avec le président Kabila.

Le co-modérateur de l’Opposition au Dialogue a dit aussi que le président de la République a informé l’Opposition de l’application de l’Accord politique du 18 octobre. Kabila a dit également à la délégation de l’Opposition pro-dialogue qu’il a accepté la démission de Matata Ponyo. Et a annoncé dans la foulée la nomination imminente d’un nouveau chef du gouvernement conformément à l’Accord politique de la Cité de l’UA. L’ancien président de l’Assemblée nationale a déclaré que l’Accord politique du 18 octobre préserve la paix et l’intérêt supérieur de la nation. «Nous allons co-gérer ensemble pour organiser des élections», a fait savoir Kamerhe.

Il est revenu sur l’échec du rapprochement entre le Rassemblement et les signataires de l’Accord politique du 18 octobre. Le Rassemblement n’est pas venu adhérer à l’Accord mais il y a toujours une ouverture soutient Vital Kamerhe. «Ils ne comprennent pas que malgré l’implication de la CIRGL, la CENCO et du Conseil de sécurité de l’ONU, 3 grosses organisations, nos amis sont restés sur leur position», déplore le président de l’UNC. Après donc avoir reçu le premier ministre sortant Augustin Matata Ponyo, la délégation de l’Opposition conduite par Vital Kamerhe, le président Kabila va recevoir la société civile et la CENCO.
Un agenda présidentiel hyper chargé car demain c’est devant le Congrès qu’il devra prononcer un discours très attendu.

 

Israël Mutala

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire