Meeting 5 novembre: Mende redresse et soutient la mesure du gouverneur André Kimbuta

Le porte-parole du gouvernement sortant, Lambert Mende Omalanga, soutient la mesure du gouverneur André Kimbuta Yango, interdisant toute manifestation publique dans la ville de Kinshasa, jusqu’à nouvel ordre.

Ce ministre a rendu public un communiqué de presse ce vendredi 4 novembre 2016, à quelques heures du meeting du Rassemblement, expliquant le sens de la mesure prise par le premier citoyen de la ville de Kinshasa.

« Relativement à la controverse entre le Bureau Conjoint des Nations-Unies aux Droits de l’Homme et le gouvernement de la ville province de Kinshasa au sujet des manifestations publiques dans la capitale, le gouvernement tient à faire la mise au point suivante :

La Constitution de la RDC en son article 26 garantit la liberté de manifestation publique. En ce, compris d’autres instruments juridiques internationaux auxquels la RDC a souscrit », peut-on lire dans le premier paragraphe de ce communiqué de presse.

Tout en se félicitant de l’exercice effectif de cette liberté par diverses forces sociales, le gouvernement de la République, à travers son porte-parole, rappelle qu’elle est soumise par la Constitution au respect de la loi qui en détermine les conditions notamment d’ordre public, de sécurité et de bonnes moeurs.

Et de poursuivre, « le rôle des pouvoirs publics se situe, par conséquent, à la fois en amont et en aval, dès lors que le droit de manifester et la sécurité publique ne sont guère antinomiques ».

Le gouvernement souhaite que ses partenaires institutionnels comme le BCNUDH, s’efforcent de contribuer à la stabilisation du pays par le renforcement de l’autorité de l’État « en s’abstenant d’entretenir toute forme de confusion quant à ce ».

Notons que pour leur part les partisans ont réaffirmé leur détermination à répondre présents à l’appel de leurs leaders à ce meeting du samedi 5 novembre.


MCNTEAM

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire