Il s’agit des généraux Awashango et Ngoy Sengelwa, des colonels Safari Kazingufu et Flammand Baliwa Ngoy ainsi que du major Michel Mbala.

Dans un courrier daté du 31 octobre 2016, adressé au Commissaire général de la Police, le général Bisengimana, le vice-premier ministre en charge de l’Intérieur er Sécurité Evariste Boshab écrit à leur sujet: « Il me revient que des fonds des ménages envoyés chaque mois par le Gouvernement aux policiers de la Légion nationale d’intervention déployés au front des opérations à Beni sont systématiquement détournés par un mécanisme mis en place par des officiers censés assurer le commandement de cette légion ».

Puis: « Vous conviendrez avec moi que de tels actes anéantissent les efforts entrepris par le gouvernement pour en venir à bout de la criminalité qui sévit dans cette partie de la République ».

Boshab a demandé la convocation sans délai à Kinshasa des officiers soupçonnés pour des investigations et des sanctions éventuelles.

img-20161102-wa0001-1