Alors l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) s’est longtemps contredit au sujet du départ dimanche de son Secrétaire général adjoint de Kinshasa, le député Jean-Claude a fini par confirmer l’information lundi après-midi au site POLITICO.CD.  “Le président Félix Tshisekedi Tshilombo est à Addis-Abbeba, contrairement à ce que les médias du pouvoir annoncent, il n’est pas à Paris“, fait-il savoir.

Comme Jean-Claude Vuemba, Augustin Kabuya a confirmé ce site spécialisé dans l’actualité politique que le président du Bureau politique du Rassemblement s’est rendu à une invitation “en urgence” à l’Union Africaine. “C’est un responsable politique, quand il fait des mouvements, cela ne doit pas être un problème. Il a eu une invitation d’urgence à Addis-Abeba[de la part de l’Union Africaine]. Et sachant comment est-ce que la situation politique est très précaire, il est parti, il va revenir, moi je ne vois pas de problème“, a déclaré M. Kabuya joint dimanche .

“Il a voyagé, l’Union Africaine est notre partenaire, il se devait de respecter son invitation, mais il reviendra. Nous autres sommes sur terrain pour faire le travail“, ajoute le Porte-parole de l’UDPS.

Toutefois, des renseignements obtenu mardi par Direct.cd  auprès de l’Union Africaine ne confirment par une invitation de Félix Tshisekedi. Le président de l’Union Africaine, Alpha Condé, qui s’est entretenu avec M. Tshisekedi en mars dernier à Conakry, est en visite officielle en France depuis lundi.

Deux sources proche du Pouvoir congolais, et qui ont requis l’anonymat, révèlent que le fils de Tshisekedi a plus tôt “séché la marche” pour aller rencontrer l’opposant Moïse Katumbi au Marrakech, au Maroc.

En effet, Moïse Katumbi séjournait depuis la semaine dernière dans cette ville du centre du Royaume de Maroc, d’où il a publié notamment son dernier communiqué et une vidéo appelant la population à marcher contre le président Kabila.

Néanmoins, un député de l’opposition et proche de Moïse Katumbi joint au téléphone par POLITICO.CD dément catégoriquement cette information. “Moïse Katumbi a quitté Marrakech depuis dimanche, il n’a donc pas pu rencontrer Félix Tshisekedi”, explique ce député qui a requis l’anonymat.

Jusque mardi soir, l’opposition n’avait toujours pas communiqué de manière officielle sur ce départ de son leader, Félix Tshisekedi. A l’heure actuelle, on ignore où il se trouve. L’UDPS n’a pas voulu réagir à nos appels, alors que lui-même le concerné, est injoignable.

L’appelle du Rassemblement à une mobilisation générale lundi à Kinshasa a été peu suivie et étouffé par la Police congolaise qui a également procédé à plusieurs arrestations. Cette coalition de l’opposition a néanmoins promis “des nouvelles actions” dans le 48 heures, appellant l’ONU à organiser des nouvelles facilitations pour l’application de l’accord du 31 décembre dernier.