Absent de la liste des participants, le président de l’Opposition Républicaine, une coalition des partis se disant de l’Opposition, est monté au créneau en adressant une lettre à la facilitation de la CENCO pour fustiger Vital Kamerhe, qu’il considère ne pas avoir “mandat de co-modération“.

En aucun cas, elle [l’Opposition Républicaine] ne le sera par le co-modérateur de la composante +Opposition politique+ Monsieur Vital KAMEHERE qui, en l’occurrence, n’a jamais été mandaté par l’Opposition Républicaine et dont la mission était circonscrite au Dialogue National Inclusif“, dit cette lettre signée par Michel Bongongo, coordonnateur de cette plateforme dont M. Kengo en est “l’autorité morale”.

Nous vous prions donc, au nom du principe de l’inclusivité, de bien vouloir nous communiquer le quota que vous aurez retenu pour l’Opposition Républicaine“, conclu-t-elle.