BGFI Bank, « les propos écrits dans LE SOIR ne sont pas exacts ».

Citée dans un article du journal LE SOIR de Bruxelles, la direction générale de BGFI Bank RDC a tenu à faire sa mise au pont devant la presse à Kinshasa.

L’article du périodique est, selon Abdel Kader Diop, « sinon une attaque, du moins une prise à partie, une appréciation défavorable de son négoce de banque qui aurait été à l’origine des transactions bancaires douteuses et frauduleuse ». 

Sur les accusations de blanchiment d’argent

« On dit que les retraits effectués par la CENI sont des opérations de blanchiment d’argent. J’avoue que je ne comprends rien parce que le blanchiment se fait à l’entrée de l’argent sale dans le circuit financier mais pas à la sortie ».

Abdel Kader Diop qualifie d’insolite et ridicule ces propos du journal LE SOIR car il est certain et prouvé que les fonds à l’origine des « transactions de retrait opérées sur le compte de la CENI proviennent du gouvernement congolais ».

Abdel Kader Diop indique que la CENI reçoit essentiellement du gouvernement congolais des approvisionnements en francs congolais.

Du crédit octroyé à la CENI

Dans le but de faire face à ses besoins d’exploitation qui s’expriment en dollars américains, la BGFI Bank RDC a consenti, à la CENI, une ligne de crédit en dollars américains en constituant en sûreté de cette autorisation de découvert l’équivalent en francs congolais disponibles sur le compte du client.

Cette offre consiste à permettre à la CENI de poursuivre ses besoins d’exploitation sans se buter aux difficultés d’opérations de change observées sur le marché depuis plusieurs mois.

Et donc, a tenu à faire savoir le directeur général adjoint, « la BGFI Bank s’est engagée à accompagner la CENI à obtenir des devises américaines en fonction de leur disponibilité sur le marché de change afin de poursuivre son programme de dépenses car elle dispose essentiellement d’avoirs en francs congolais ».

Et conclut que « se faisant, la devise des avoirs de la CENI telle que communiquée dans l’article du journal LE SOIR était donc trompeuse et malveillante ».

« Le président Kabila est  hors de cause »  

Le directeur général adjoint de la BGFI, pour qui la cible de cet article pourrait être le chef de l’état, déclare que « le président Joseph Kabila n’est pas client et encore moins actionnaire de BGFI Bank RDC.
« La banque appartient à hauteur de 40% du capital, à des privés congolais ». 
Samedi 29 Octobre, le journal belge LE SOIR avait publié des révélations et des documents de Jean-Jacques Lumumba, cadre de la BGFI remettant en cause le financement de la CENI, la corruption de hauts cadres et le financement d’activités commerciales en dehors du cadre légal.La BCC et la CENI se sont émus de l’article et en ont démenti le contenu.

Cyrille M Milandou

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire