Selon notre source, la réunion avait même permis aux deux parties d’élaborer une structure de prix concerté du ciment gris  qui était devenu rare sur le marché depuis l’entrée en vigueur de la mesure de son importation.

La même source avait attribue la hausse actuelle de prix du sac de ciment gris constatée sur le marché de Kinshasa, à cette époque, à la spéculation, précisant que la mesure gouvernementale vise à combattre la  fraude  qui a pris une ampleur inquiétante dans ce secteur et de sanctionner les abus et autres dérapages.

Face à cette situation, le ministre avait fait savoir que des dispositions  seront prises à travers la brigade économique pour sanctionner sévèrement tous les commerçants véreux.

Mais depuis lors, les spéculations vont dans tous les sens. Chaque dépositaires tentent de placer le pris, de son propre gré, du prix du ciment gris.

Face à cette situation, le ministère de l’Economie met, une dernière fois, en garde, des commerçants véreux, cherchant à enfreindre les efforts du gouvernement dans ce secteur.

Nul n’ignore que le gouvernement congolais mène une lutte effrénée contre l’importation frauduleuse du ciment gris, des barres de fer et du sucre, constituant une menace sérieuse sur l’industrie nationale.