Et c’est écrit ainsi : hommage à Simaro Lutumba

Détrompez-vous, il n’est pas mort! Dans cette marrée de tensions politiques au pays, prenons juste un moment de décompresser, prenons une minute de rendre hommage aux meilleurs d’entre nous: j’ai nommé le poète, l’artiste et le monument culturel; et c’est écrit ainsi (Ekomama bongo) : hommage à Simaro Lutumba.

Il y a des jours où les élans philosophiques nous prennent, et nous regardons le monde avec un brin de pitié. « Dieu, fasse que chacun ait du succès et qu’on foute la paix à ceux qui sont censés en avoir déjà« . Je ne sais plus quel ami me confiait ces derniers mots il n’y a pas longtemps. Mais peu importe.

On aimerait que tout le monde soit heureux, qu’il y ait un peu de tolérance, moins de hargne des uns. Moins de nervosité et de nocuité gratuites des autres. Détendons-nous, ceci n’est que la vie, et nous n’en avons pourtant qu’une seule… Tokoleka nzela (nous ne sommes que des passagers sur cette terre) dit le grand artiste congolais (RDC)Lutumba Simaro

Lutumba-Simaro-reçu-par-le-Premier-ministre-le-mardi-30-juillet-2013.-PRIMATURE.-Photo-Freddy-BOLA

Bon, pourquoi d’ailleurs vouloir changer le monde ? Ekomama bongo(c’est écrit ainsi). Dans le métro parisien, cet après-midi, je souris à cette fille du fond qui me regarde depuis un moment. Complicité du regard ? C’est la vie. Ekomama bongo. Un type me bouscule et ne dit pas pardon. Ekomama bongo. Je rate ma sortie de métro. Ekomama bongo. Je marche dans la rue, vers la Place de l’Odéon.

Je cale mes écouteurs de musique, les premières notes de la chanson Affaire kitikwala du grand poète Simaro Lutumba s’enchaînent. On ne vit qu’une seule fois, dit ce poète. Et c’est écrit ainsi…

Amusons-nous pendant qu’il est encore temps, ajoute-t-il. Et c’est écrit ainsi.
Buvons dès que nous avons un peu de temps. Et c’est écrit ainsi.
Amusons-nous pour une bonne fois. Et c’est écrit ainsi.

Le poète Simaro est-il pessimiste lorsqu’il chante – par la voix de Carlito – que la mort nous guette ?

Bof, je change aussitôt de titre de chanson ?

Dans cet album il y a une chanson intitulée Verre cassé (oui, je sais, je sais !). Très belle chanson. Paroles émouvantes. Sans doute le plus beau chant d’amour congolais. C’est du Simaro bien « romancé ». Simaro ? Artiste hors pair. Guitariste hors norme. Compositeur virtuose. Le génie et l’émotion de ses compositions lui ont valu le juste titre de « Poète ».
Verre cassé ? C’est le titre de l’une de ses chansons. C’est à lui que je dois le nom d’un de mes personnages de fiction.

Alors, rendons à Simaro ce qui est à Simaro… C’est fait, vous le savez maintenant. L’Album s’appelle « Maya« . Les Parisiens peuvent se le procurer vers le quartier Château d’eau…

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire