Type to search

Société

La RDC appelle le Brésil à soutenir le projet Inga II

Share

La RDC appelle le Brésil à soutenir le projet Inga II à la Conférence sur le réchauffement climatique (COP 22) prévue prochainement à Marrakech, au Maroc, a-t-on appris samedi, à l’issue d’une rencontre entre  le rapporteur du Sénat, Flore  Musendu Flungu et une délégation brésilienne conduite par Antonio Herman Benjamin, président de la Commission mondiale du droit environnemental de l’Union internationale pour la conservation de la nature et juge à la Cour suprême de justice.

Dans ce cadre, le Brésil, l’Indonésie et la RDC qui possèdent 50% des forêts du monde, envisagent l’organisation d’une formation sur le droit à l’environnement qui pourra s’adresser aussi bien aux parlementaires congolais qu’aux agents du secteur public et judiciaire.

Selon Antonio Herman Benjamin, il est important d’assurer non seulement la bonne gestion des forêts du Brésil, de l’Indonésie et de la RDC, mais aussi du monde entier. A ce propos, un nouveau mécanisme dénommé « Crédit carbone » vient d’être institué pour encourager la bonne gestion des forêts.

Le rapporteur du Sénat, ancien président de la commission sénatoriale de l’Environnement et ressources naturelles, a souligné à cette occasion que les préoccupations du Brésil sont celles de la RDC, avant de brosser à l’intention son hôte, l’historique de la commission de l’environnement mise en place depuis 2006, de l’existence d’une loi sur la protection de l’environnement et le réchauffement climatique pour lequel la RDC est très impliquée depuis la conférence de Paris.

La délégation du Brésil effectue une visite officielle en RDC du 15 au 20 juillet 2016.

ACP

Tags:

Laisser un commentaire