La RDC dépense 1,5 milliard USD par an en importation des produits

La République Démocratique du Congo dépense un milliard cinq cent millions de dollars américains par an en importation de divers produits en faveur du peuple congolais, a indiqué Germain Kambinga Katoto, à l’ouverture samedi à Kinshasa du  marché « Made in Congo » scindé en deux, une foire B2C et un forum B2B la foire « Marché made in Congo ».
Placées sous le thème : « L’énergie, facteur de développement industriel et la technologie, vecteur de création et ouverture au monde », ces assises constituent un lieu par excellence de réfléchir sur l’émergence de l’industrie congolaise.

Le ministre Kambinga a indiqué que la RDC dispose un grand marché de plus de 75 millions d’âmes capables de produire des bénéfices pour les industries et les entreprises, avant d’inviter les opérateurs économiques à venir investir en RDC, terre d’espérance.

Il a fait savoir que c’est dans ce cadre que le gouvernement a ouvert ce marché afin permettre aux investisseurs et aux opérateurs économiques de s’imprégner du marché congolais de consommation et aux consommateurs de découvrir les différents produits dont disposent les entreprises congolaises.

« La République Démocratique du Congo compte des industries de panification, des entreprises cosmétiques, de l’industrie agro-alimentaires ainsi des projets volontaristes du gouvernement comme le Domaine agro-industriel de la N’sele (DAIPN) et le Parc agro-industriel de Bukangalonzo qui, selon lui, vont permettre dans l’avenir d’atteindre l’objectif d’autosuffisance alimentaire, constituant l’objectif principal du gouvernement », a dit M. Kambinga.

Il a rassuré les investisseurs de l’accompagnement du gouvernement à chaque étape de leur évolution de l’installation des industries en RDC. Le marché « made in Congo » est destiné à promouvoir les biens et services produits en RDC à travers le marché d’exposition des produits 100% made in Congo.

Le marché permettra également aux industriels de promouvoir leurs créations et de faire découvrir aux consommateurs la ligne des  produits et des services «Made in Congo » en vue de contribuer à  la révolution de l’industrie congolaise.

Il a noté que le gouvernement a amorcé un certains nombre des réformes et mis en place la commission de normalisation qui fait du bon travail et un programme en commun avec l’ONUDI, et PRMEL aisi que les programmes de mise à niveau des entreprises sous-régionales, d’invitant à l’occasion les industriels et entreprises congolaises comment ils s’adaptent.

M.Kambinga a annoncé la rencontre lundi entre les investisseurs étrangers et congolais ainsi que toute personne désireuse d’investir en RDC pour une contribution à l’évolution de l’industrie congolaise qui fait face aux problèmes des financements.

Il a, en outre, félicité le Fonds pour la promotion de l’industrie qui accompagne les industriels dans le développement de leurs activités.

ACP

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire