La Troïka stratégique ordonne la révision à la baisse des tarifs Internet

Le gouvernement a adressé une demande à l’agence de régulation des télécommunications pour diligenter une enquête après une hausse des tarifs chez tous les opérateurs de 35 à 500% selon les forfaits. Pour l’Exécutif national, cette hausse simultanée est une « pratique d’entente » prohibée lui par la loi.

La Troïka stratégique du gouvernement a enjoint les opérateurs de téléphonie mobile  de maintenir les prix des services d’internet à leur base initiale, indique cette structure du gouvernement dans un communiqué parvenu à l’ACP, à l’issue de sa réunion hebdomadaire présidée lundi par le Premier ministre Augustin Matata Ponyo.

Cette décision fait suite à la hausse unilatérale des prix des services d’internet par les opérateurs de téléphonie mobile, dont le rapport en a été fait à la Troïka par le Vice-premier ministre, ministre des Postes, Télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), Thomas Luhaka Losendjola. Il a également été convenu de la mise en place d’un comité pour examiner les différentes raisons avancées par les opérateurs en vue de solutions au cas par cas.

Compte tenu des impacts des exonérations sur les recettes publiques, et des demandes de plus en plus croissantes y relatives, la Troïka a recommandé une réunion d’experts pour envisager leur rationalisation. A cet effet, les Ministère des Finances, du Plan et de l’Economie nationale ont été chargés de préparer une note y afférente à l’intention de la Troïka stratégique, en vue de soumettre à l’exécutif national des ajustements requis.

S’agissant de la situation macroéconomique du pays, la Troïka note que le taux d’inflation hebdomadaire s’est situé à 0,092% (+0,049 point). En cumul, l’inflation a atteint 0,798%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent  à 1,738% pour un objectif de 4,2%.

Au sujet du  taux de change du franc congolais par rapport au dollar américain, cette structure indique que le Franc Congolais a connu une dépréciation de 0,7% sur le marché indicatif, et de 1,5% au parallèle au 16 juin 2016. Le taux de change a été respectivement de 964,2 CDF/USD et de 1.005,2 CDF/USD (en moyenne).

Les réserves internationales, au 15 juin 2016, ont été à 1.183,51 millions USD, couvrant 5,23 semaines d’importations des biens et des services. Le taux directeur de la Banque centrale du Congo demeure à 2% au 17 juin 2016, avec une marge positive de 0,668 point.

Les opérations financières de l’Etat, au 17 juin 2016, ont enregistré un déficit de 132,488 milliards CDF. Cette situation est consécutive aux recettes  de 117,660 milliards CDF (43% de réalisation) et aux dépenses de 250,148 milliards CDF (73% d’exécution) impacté essentiellement par la paie pour une enveloppe de 154,545 milliards CDF, précise la source. En cumul annuel, le compte général du Trésor affiche un déficit de 263,504 milliards CDF.

ACP

Leave a Comment

Laisser un commentaire