Vieux Zoro, ou le génie congolais à l’oeuvre!

Agée de 47 ans, père de famille, Vieux Zoro est un employé dans une entreprise de location des chaises en plastiques dans les arrêts des bus transco. Contacté par direct.cd, il a reconnu que « seul le travail qui libère.

Il n’y a pas des sceaux métiers et j’en suis fier de mon métier ».
Engagé par son petit frère, propriétaire de cette entreprise qui est un responsable de l’ONATRA, Vieux Zoro est commis à l’arrêt des bus de ligne marché central-intendance au croisement des avenue Kasaï et Tabu ley (ex-Tombalbay). Son service est de faire sortir les chaises de l’ONATRA, les amenées à l’arrêt et donner à celui ou celle qui veut s’assoir pour attendre le bus.

A 100FC, vous prenez la chaise jusqu’à ce que vous alliez prendre une place à l’intérieur du bus. De fois, si les gens n’arrivent pas à solliciter les chaises, il les appelle. « Basala mbongo ba tika mbongo. 100FC ofandi pendant 5 jours », crie-t-il, pour ainsi dire, « ils ont eu l’argent et ils ont laissé cet argent. Avec 100, vous pouvez vous assoir pendant 5 jours. Mais si le bus arrive et que vous entrez, le contrat est fini ».

Selon Zoro, qui a fait plus de 6 mois dans ce métier, au début il gagnait dans les 10 000FC à 15 000FC par jours.

« Actuellement, il m’est difficile d’atteindre même 10 000FC par jour », indique-t-il. En ce qui concerne son salaire, il n’a pas voulu le dévoiler à direct.cd.

Pour le moment, son frère a ouvert ces activités que dans deux arrêts de bus transco en ville. Là où il est et à l’arrêt du Parquet Général que les passagers payent 200Fc. « Il est en train de faire tous pour lancer d’autres chaises à l’arrêt marché central-Kingasani », signale Zoro.

Jean-Hilaire Shotsha

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire