Les habitants de Kindele, dans la commune de Mont-Ngafula à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, sont exposés aux dangers de tous genres suite aux toilettes mal entretenues.

IMG_20160523_115901

Ces installations sanitaires, parfois mal construit et entretenue, dégage une odeur insupportable. Conséquences : plusieurs maladies sont à la portée des personnes environnantes, la fièvre typhoïde est la plus récurrente.  Paradoxe, vous pouvez voir les déchets de caca à l’œil nu même à 3m de ces toilettes.

Le danger n’est pas seul l’odeur que ces installations dégagent, mais aussi les risques qui courent les utilisateurs quand ils entrent. En place des tôles au toit de ces toilettes,  les gens utilisent des sachets et bâches pour couvrir et posent des briques pour que ces sachets ne volent pas pendant la pluie.

toilettepublique

«  Dieu seul sait à quel saint on peut se vouer », déclare un habitant du quartier interrogé. Et d’ajouter : « ces gros briques peuvent tomber sur quelqu’un pendant l’opération naturelle ».

Selon plusieurs sources contactées, le quartier Kindele n’est pas le seul à garder ces genres des toilettes. Depuis que le service d’hygiène est devenu près que inexistant dans la ville de Kinshasa, beaucoup des gens n’arrivent plus à bien entretenir leurs installations sanitaires.

JHS