Des officiels expliquent qu’avec le passage de la phase de lancement à celle d’exploitation, le gouvernement souhaite insuffler une nouvelle dynamique et promouvoir de nouvelles méthodes de gestion. Mais des sources parmi les actionnaires et au sein de la nouvelle compagnie aérienne assurent que le Directeur général a été viré «pour surfacturation du coût du carburant consommé par mois, soit USD 900.000 déclarés par mois au lieu d’USD 200.000 » et «non-paiement des taxes dues à la RVA».

Le Directeur général Claude Kirongozi a été relevé de ses fonctions lundi 2 mai en fin d’après-midi, apprend-on. Son sort a été expédié en moins de 5 jours après le Conseil d’administration convoqué le 28 avril, 4 jours après la conclusion le 29 avril à l’Hémicycle de la question orale avec débat adressée au Premier ministre par le député UNC Crispin Mbindule Mitono soupçonnant, au passage, le chef du gouvernement de faire partie des actionnaires de Congo Airways. Il a procédé lundi à la remise-reprise avec son successeur, Désiré Balazire, ancien Conseiller principal en charge du Climat des affaires à la Primature.

Les raisons officielles laissent entendre qu’avec le passage de la phase de lancement â celle d’exploitation, le gouvernement souhaite insuffler une nouvelle dynamique et promouvoir de nouvelles méthodes de gestion à la direction de cette société. Mais des sources parmi les actionnaires et au sein de la nouvelle compagnie aérienne assurent que Claude Kirongozi a été viré «pour surfacturation du coût du carburant consommé par mois, soit USD 900.000 déclarés par mois au lieu de USD 200.000 ». D’autres ajoutent que le Directeur général remercié paierait également, d’après leurs informations, pour un certain nombre de fautes de gestion, entre autres le non-paiement des taxes dues à la Régie des voies aériennes –RVA-. Gros dégâts en trois mois de gestion Depuis un certain temps, cette situation constitue un point de crispation entre Congo Airways et la RVA. Les passagers enregistrés pour le vol Goma-Kinshasa de Congo Airways ont failli en faire les frais mardi à l’aéroport de Goma, quand les agents de la RVA ont empêché les travailleurs de Congo Airways, notamment les hôtesses commises au check-in d’accéder dans les installations aéroportuaires.

«Nous avons vu les agents de la RVA contraindre les hôtesses de Congo Airways de rester à bord du bus du personnel de leur compagnie. Elles y sont restées pendant un bon moment. Nous ne savons pas si le vol a pu avoir lieu», a rapporté un témoin.

Ancien Conseiller à la Primature, Claude Kirongozi n’aura fait que 3 mois aux commandes de Congo Airways. Nommé début février par le Chef de l’Etat, le désormais ancien Directeur général s’était installé dans ses nouveaux bureaux situés sur le Boulevard du 30 juin le 9 février dernier.

Par YA KAKESA,
AfricaNews