Après un passage par la Turquie, Cédric Bakambu réalise une belle saison du côté de Villarreal. Le Congolais enchaîne les buts et attise forcément les convoitises.

Villarreal a eu le nez creux l’été dernier. Le club espagnol a misé avec succès sur des joueurs passés par la Ligue 1 à l’image d’Alphonse Aréola et Cédric Bakambu.

Après un passage par Bursaspor où il a claqué 21 buts en 39 rencontres la saison passée, le très nouvel international congolais a signé cet été pour le Sous Marin Jaune. Un choix qu’il avait expliqué : « Je ne me voyais pas faire toute ma carrière en Turquie. Avant de signer à Bursaspor, mon objectif était clair : rejoindre un gros club ici en Europe, c’est chose faite avec Villarreal. De plus, la Liga est un championnat que j’affectionne particulièrement, donc oui c’était difficile de refuser (…) J’ai toujours voulu jouer à l’étranger. Pour moi, le football est une opportunité de voyager, d’apprendre de nouvelles cultures, de nouvelles langues. Je veux réaliser de belles choses ici à Villarreal, et ce peu importe le temps que ça prendra ».

Cela n’a pas pris beaucoup de temps. Le Congolais a connu une adaptation express. Ce qui a d’ailleurs surpris de l’autre côté des Pyrénées comme nous l’explique le correspondant espagnol Ivan Vargas de Footmercato.net : « Il réalise une très bonne saison. Ce qui est sûr, c’est qu’on ne s’attendait pas à ce qu’il connaisse une si bonne adaptation au football espagnol. Pour moi, c’est l’un des meilleurs transferts de la saison ».

Car l’ancien Sochalien marche sur l’eau. Toutes compétitions confondues, Bakambu a planté 19 buts en 41 matches. En Liga, il est le meilleur buteur de son club avec 11 réalisations en 28 rencontres. Rapide et technique, l’attaquant âgé de 24 ans s’illustre aussi sur la scène européenne. En Europa League il est encore le plus efficace de son équipe. Le 09 avril, il s’est offert un doublé face au Sparta Prague (2-1), ce qui porte désormais son total à 7 buts en 10 rencontres. Il est le deuxième meilleur buteur de la compétition derrière Aduriz (9 buts).

Cédric Bakambu s’est donc imposé comme un élément important de son équipe, 4e de Liga avec 57 points.

« Marquer 19 buts n’est jamais facile, explique Ivan Vargas. Grâce à lui, Villarreal a gagné des matches important comme conte le Rayo Vallecano (2-1, doublé de Bakambu) ou hier contre Prague. Il s’entend très bien avec Roberto Soldado. Grâce à eux l’option de joueur la Ligue des Champions la saison prochaine paraît proche ».

De quoi plaire à un Cédric Bakambu sollicité de toutes parts en vue de la saison prochaine. Dernièrement, le FC Barcelone a coché son nom parmi les joueurs pouvant venir jouer les remplaçants de luxe de la MSN.

Mais c’est du côté de l’Italie que sa cote est la plus élevée. Déjà intéressée l’été dernier, la Lazio Rome est toujours sur le coup a précisé Mundo Deportivo cette semaine. Mais pour convaincre Villarreal de lâcher l’un de ses meilleurs joueurs cette saison il faudra mettre le prix. Marca parle de 20 millions d’euros pour un élément sous contrat jusqu’en 2020. Tout réussit donc à un Cédric Bakambu qui connaît une ascension irrésistible.#