La RDC veut traquer les Simbox

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a pris la décision de renforcer le combat contre la fraude sur les appels internationaux entrants, a annoncé un communiqué du gouvernement.

Une traque sans relâche sera désormais menée contre les Simbox et leurs utilisateurs. Autre mesure prise par l’Etat, le renforcement des pouvoirs de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (ARPTC) en ceci qu’elle peut désormais signer des contrats de partenariat avec des sociétés spécialisées.

Ces deux décisions, prises au terme de la 8ème réunion extraordinaire du conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, le 26 janvier 2016, figurent parmi les 28 mesures urgentes, tous secteurs confondus, arrêtées par l’Etat pour la stabilisation et la relance économique de la RDC suite à la chute des cours du pétrole. La lutte contre les Simbox et le pouvoir renforcé du régulateur télécoms sont la contribution du secteur des télécoms dans la relance de l’économie nationale.

En 2013, l’ex-ministre des télécommunications, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, expliquait que la fraude télécoms fait perdre à l’Etat la somme de près de 12 millions de dollars par mois depuis plusieurs années. Ce sont donc des milliards de dollars destinés au Trésor public qui ont été détournés par des fraudeurs par Simbox. Ces revenus des télécoms qui sont toujours pillés peuvent servir aujourd’hui à la croissance économique de la RDC, l’Etat est bien décidé à ne plus permettre qu’elles aillent impunément dans d’autres poches.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire