Une maladie non encore identifié fait 16 décès dans l’est du pays depuis un mois

Une maladie non encore identifiée, proche du choléra, a causé 16 décès depuis un mois dans la zone de santé d’Ikela, dans la province de Tshopo, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris samedi auprès des autorités sanitaires de la province.

« Cette maladie se manifeste par la diarrhée, les vomissements à répétition et des douleurs abdominales », a déclaré à la presse le dr Derrick Ngili, médecin directeur de l’hôpital général de référence d’Ikela, de Kisangani.

Selon le dr Ngili, les 16 décès enregistrés font partie des 260 cas détectés en moins d’un mois.

« L’établissement hospitalier est débordé à la suite de cet afflux de malades qui viennent des six aires de santé touchées par cette maladie, y compris la cité d’Ikela », a-t-il ajouté.

Il redoute une rupture des stocks de produits de prise en charge si l’intervention ne vient pas à temps, suite à l’affluent des malades qui continuent.

« Nous avons besoin d’aide parce que nous ne saurons pas gérer ces cas jusque longtemps si l’intervention ne vient pas assez vite », a-t-il déclaré.

Les personnes touchées meurent entre quatre à douze heures si l’on ne leur accordent pas les soins appropriés.

Selon le médecin directeur, avec l’appui de MSF/Belgique basée non loin de la province à Mbandaka, des échantillons ont été prélevés vendredi et envoyés à l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) à Kinshasa pour identifier exactement cette maladie.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire