Baramoto va traîner Ngbanda en justice pour une affaire de 500 000 USD

Une information publiée par nos confrères d’APARECO a fait le buzz sur Internet en ce début du mois de janvier 2016. L’ancien Général Kpama Baramoto aurait touché 500.000 $ du clan Kabila pour « neutraliser » monsieur Honoré Ngbanda, le Président de l’APARECO.

La réplique du Général Baramoto est venue. Une véritable petite bombe aussi. Que des révélations !

2016 est une année cruciale pour la RD Congo, tous les scénarii sont possibles. Et l’Apareco de monsieur Ngbanda s’active dans son créneau pour que 2016 puisse être l’année de libération de la RD Congo.

Dans cette optique, selon nos confrères d’Apareco, le Général Baramoto aurait été mis à contribution pour freiner les éventuelles actions de l’APARECO en RD Congo, moyennant la coquette somme de 500.000 $. Compte tenu de l’importance de l’information, nous avons estimé qu’il était judicieux d’avoir l’autre son de cloche, celui du Général Baramoto.

C’est ainsi  que l’Info en Ligne des Congolais de Belgique a reçu monsieur Moïndi Godefroid, un proche du Général Baramoto.

Les questions suivantes ont été posées à l’invité :

  • Comment cette information de l’Apareco est-elle arrivée aux oreilles du Général Baramoto?
  • Pourquoi lui Moïndi était-il venu parler au nom du Général Baramoto ?
  • Le Général Baramoto et monsieur Honoré Ngbanda se connaissaient-ils personnellement ? De quand remontait leur première rencontre et dans quelles circonstances ?
  • La diffusion de cette information répondait-elle à un devoir d’information ou y avait-il une motivation derrière ?
  • Quand un problème surgit entre les hommes, il faut chercher une solution. Quelle solution le Général Baramoto envisagerait-il pour mettre fin à cette affaire ?

Monsieur Moïndi s’est prêté volontiers aux questions de l’Info en Ligne des Congolais de Belgique répondant sans mettre les gants et parfois avec des termes crus.

Il est remonté dans le temps, à l’époque où le Maréchal Mobutu régnait en maître sur l’ex-Zaïre et que, et Baramoto, et Ngbanda étaient à son service.

Par moments, des anecdotes de l’époque ont été données.

Pour les Ngbandi qui auraient souhaité faire carrière dans les cabinets politique, il  aurait beaucoup d’effets pervers sur leurs carrières.

À la fin de l’entretien, monsieur  Moïndi a conclu : pour trancher cette affaire, n’ayant jamais perçu l’argent dont il est question, le Général Baramoto allait traîner monsieur Honoré Ngbanda  en justice. Cette phrase sera même lâchée: « Il ne faut pas autant d’argent pour neutraliser quelqu’un ».

L’étape de cette émission n’est peut-être pas encore la fin du conflit Ngbanda-Baramoto, chacun d’eux ayant suffisamment d’énergie pour attaquer l’autre.

De notre côté, nous espérons seulement que cette émission aura contribué à la victoire de la vérité.

Bruxelles, le 12 janvier 2016

Cheik FITA

Affaire 500.000$ : Baramoto va traîner Ngbanda en justice

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire