Pipi au lit chez l’adulte: c’est pas sorcier, voici comment soigner cette maladie!

DIRECT.CD — L’énurésie ou pipi au lit chez l’adulte est une affection qui fait souffrir les personnes qui en sont touchées. Taboue et honteuse, parfois qualitifée de sorcellerie par certaines cultures, cette affection peut pourtant être soignée ! Pour savoir comment venir à bout de l’énurésie adulte, découvrez les différentes solutions.

Qu’est-ce que l’énurésie adulte ?

L’énurésie est une affectation qui se caractérise par des mictions nocturnes, involontaires, incontrôlées et répétées. En clair, l’adulte touché par l’énurésie fait pipi au lit. Le terme d’énurésie peut être attribué dès l’âge de 5 ans, âge auquel l’enfant contrôle son sphincter vésical. On parle d’énurésie adulte dès l’âge de 15 ans.

Les causes de l’énurésie adulte

En matière de pipi au lit chez l’adulte, les causes sont multiples et variées. Une cause principale vient de l’hérédité. En effet, avoir un parent qui a souffert ou souffre d’énurésie vous donne 70% « de chance » d’être touché à votre tour. Si ce sont les deux parents, ce taux augmente à 77%.

Si vous souffrez d’énurésie mais qu’il ne s’agit pas d’une affection héréditaire, il se peut qu’elle résulte d’untraumatisme psychologique.

Autre piste : l’énurésie peut être liée à un trouble physique comme une infection urinaire, une vessie trop petite, du diabète ou encore un dérèglement hormonal qui gère la sécrétion de l’urine par exemple. Les causes sont nombreuses, pour avoir un diagnostic clair et précis, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou un spécialiste de type urologue. Il vous prescrira un traitement contre l’énurésie adapté.

Des causes et des conséquences psychologiques

Des troubles du sommeil peuvent entraîner un dérèglement des cycles urinaires. Dans ce cas, il faut traiter le problème à la source en réparant le sommeil sera plus constructif que de traiter l’incontinenceelle-même. Pensez notamment à l’hypnose. Le temps que la thérapie porte ses fruits, vous pouvez utiliser des protections type couche culotte ou changes complets.

D’autres problèmes psychologiques affectent aussi le bon fonctionnement vésical. La dépression, la peur ou un mal être quelconque dans la vie de tous les jours peuvent en faire partie. La honte et la baisse de l’estime de soi peuvent elles aussi entrer en compte et créer un véritable cercle vicieux avec l’énurésie. Il faut donc avant tout dédramatiser !

Dans ces cas-là, et si le problème est persistant (aucune amélioration malgré l’attitude relativiste de dédramatisation), une solution médicamenteuse peut être envisagée. En plus de l’oxybutinine citée précédemment, la desmopressine peut être prescrite. Enfin et seulement pour les adultes, des anti-dépresseurs peuvent se révéler efficaces.

Comment soigner l’enurésie nocturne chez l’adulte ?

Une rééducation du rythme mictionnel

Pour éviter tout risque d’énurésie nocturne, commencez par prendre de bonnes habitudes ! Pour cela, il est nécessaire d’uriner régulièrement dans la journée et de diminuer votre prise de boissons dès 18h. De ce fait, veillez à bien vous hydrater dans la journée car au soir, il faudra grandement se limiter !

De plus, ne traînez pas au lit avec l’envie d’uriner et cela même si vous n’êtes qu’à demi-réveillé ! Préférez plutôt vous lever et vous rendre aux toilettes. Cette petite astuce permet de minimiser le risque d’accident nocturne et préservera votre literie

Le pipi stop ou système d’alarme

Pour lutter contre l’énurésie, votre médecin peut prescrire la pose d’un appareil qui vous réveille dès qu’une goutte d’urine est détectée. Par le son de l’alarme, vous êtes réveillé et pouvez directement aller aux toilettes. Il est très important de se forcer à s’empêcher d’uriner dès que l’on entend l’alarme !

Relié à votre matelas, le stop pipi est plutôt performant avec près de 70% de réussite (source: Pharmavista.net). Ce système d’alarme est généralement prescrit pour une période de 3 à 4 mois et génère un faible taux de rechute…

Le médicament contre l’énurésie

En complément du système d’alarme ou en premier ressort, votre médecin peut vous prescrire un traitement médical à base de desmopressine. Ce principe actif, dérivé de l’hormone antidiurétique, bloque la sécrétion d’urine pendant la nuit. Le taux de réussite de ce traitement est sensiblement le même : 70% (source: Pharmavista.net) mais le taux de rechute serait important.

Pour optimiser vos chances de réussite, mieux vaut allier le système d’alarme au traitement médical mais il est indispensable de consulter votre médecin qui évaluera avec vous la solution la plus adaptée.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire