Antoine Gizenga – Anne Mbuba : divorce confirmé !

Antoine Gizenga et Anne Mbuba, c’est le désamour après 40 ans de vie commune. Ils vivaient en couple jusque fin octobre 2015, dans la somptueuse villa de Buma, une banlieue basée à l’Est de Kinshasa. Ce couple a entamé une procédure coutumière de divorce et semble être la plus courte du monde. On les a vus ensemble, le lundi 5 octobre 2015, lorsque le Secrétaire Général Chef du Parti Lumumbiste Unifié, Antoine Gizenga, célébrait ses quatre-vingt dix ans de vie sur la terre des hommes. La fête de la Nativité de l’enfant Jésus-Christ a amené une autre vie dans la vie de ce couple. Les sources concordantes ont confirmé le divorce entre Gizenga et Anne Mbuba. La cause n’est pas connue du milieu politique, encore moins judiciaire. Mais, la famille Gizenga a négocié et réussi en toute discrétion la séparation. Les faits et gestes de ce divorce sont à observer dans la dernière sortie du Patriarche lors de la célébration de la fête de Nativité où Gizenga a communié seul, avec les enfants, dans sa nouvelle résidence à Ngaliema sans sa compagne Anne Mbuba.

Si la pomme de discorde est diversement commentée dans l’opinion, celle du changement intervenu à la tête du Parti Lumumbiste Unifié tient la route. Antoine Gizenga avait nommé, le samedi 24 octobre 2015, son fils Lumumba Gizenga dit LUGI au poste de Secrétaire Permanant et Porte-parole du Palu, en remplacement de Robert Makina Malongi, proche de Mme Anne Mbuba. C’est le début ou c’est l’ingérence dans les affaires du Parti qui a débordé les limites de l’intolérable. A cet effet, par la signature de notre confrère d’AfricaNews, il est rassuré que le récent séjour médical de Gizenga à Bruxelles s’est effectué sans qu’il soit  accompagné de son ex. épouse. Cette dernière, réputée très influente dans la prise des décisions touchant à la vie du Parti a essayé de collaborer avec la nouvelle équipe dirigeante du Palu après  moult tentatives de bloquer son fonctionnement et, même, paralyser la remise-reprise, rapporte la même source.

Les faits qui témoignent le désamour sont légions. Certaines sources signalent que dans la plupart des cas, le Patriarche se faisait accompagner de son épouse. Mais, lors du précédent séjour médical, Antoine Gizenga s’est fait accompagner de la nièce de son épouse. Contrairement au dernier séjour, il a, lui-même, choisi Dada, la fille de sa propre nièce pour lui tenir compagnie en Europe. Sentant le danger venir, la compagne de 40 ans a fait le déplacement de Bruxelles pour tenter de rejoindre son mari. Elle n’a pas eu l’occasion de visiter son homme. Plus tard, elle a eu vent du programme de retour du Patriarche à Kinshasa. Ce programme indiquait que Gizenga allait fêter la Noël à Kinshasa.  A partir de Bruxelles, elle aurait levé l’option de lui précéder avec possibilité de l’accueillir à son arrivée à Ndjili. Vraiment, les choses ne se sont pas passées comme prévu.

En effet, à son arrivée à Kinshasa, Antoine Gizenga a pris ses bagages et a emprunté le Boulevard Lumumba, en dépassant l’avenue Ndjoku qui conduit vers chez lui à Buma,  vers sa nouvelle villa dans le Quartier Mont Fleuri, dans la commune de Ngaliema.

Depuis lors, un programme a été tracé pour que les deux familles se rencontrent. A ce rendez-vous, la famille Gizenga a communiqué la nouvelle à Anne Mbuba et sa famille : son divorce d’avec Antoine Gizenga. C’est la fin de l’épopée qui a connu le moment glorieux de bonheur comme d’angoisse.

Ce couple a vécu 40 ans de vie commune (1970-2015).

Partage des biens mobiliers et immobiliers

Les mêmes sources renseignent que Mme Anne Mbuba a hérité le bunker de Buma. Tandis que le Patriarche s’est contenté de sa villa légendaire de l’avenue Canas à Limete et de ses deux propriétés de Kikwit ainsi que sa nouvelle résidence de Mont Fleuri. C’est là qu’il a choisi de passer le reste de sa vie seul avec ses petits enfants après avoir célébré les quatre-vingt quinze ans d’âge.

Peter Tshibangu 

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire