Burundi: un chanteur assassiné par la police de Nkurunziza

Pascal Trésor Nshimirimana a été arrêté par la police. Il a ensuite été retrouvé mort, à Musaga, l’un des fiefs de la contestation du troisième mandat présidentiel de Pierre Nkurunziza.

Certains pensent qu’il a été tué pour sa participation aux manifestations hostiles au régime burundais.

Pour d’autres, il a été tué pour l’une des chansons au texte très engagé de son groupe musical appelé « Amagaba ».

Les parents et les proches de l’artiste connu également sous le nom de Lisuba avaient exprimé la crainte qu’il soit tué, après son arrestation.

Le Burundi est secoué par des violences depuis avril dernier, à la suite de l’annonce de la candidature de Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat.

M. Nkurunziza a été réélu en juillet, lors d’un scrutin boycotté par l’opposition.

Depuis avril, les violences armées s’intensifient au Burundi, contraignant des milliers de Burundais à fuir leur pays.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire