Type to search

Société

Un hommage de la Ville de Bruxelles au roi Léopold II est finalement annulé

Share

Comme l’annonçait la RTBF.be ce mardi matin, un hommage suivi d’une conférence devaient être organisés ce jeudi 17 décembre en l’honneur de Léopold II. 2015 marque le 150e anniversaire de son intronisation. L’occasion pour l’échevin du Patrimoine et de l’Urbanisme, Geoffroy Coomans de Brachene (MR) de mettre sur pied un événement, à 18 h, au pied de la statue du souverain ayant régné sur la Belgique de 1865 à sa mort, en 1909. La statue est située place du Trône, à l’arrière du palais royal de Bruxelles. L’hommage a finalement été annulé.

10 millions de morts?

Mais il va sans dire que ces célébrations ont eu du mal à passer. La personnalité de Léopold II est controversée. C’est à lui que l’on doit la colonisation, dès 1876, du Congo, territoire qui a d’abord été sa propriété personnelle. Les exactions commises à l’endroit des populations indigènes lui sont encore aujourd’hui reprochées. Et certains contemporains évoquaient déjà le chiffre de 10 millions de morts parmi les colonisés.

Massacres? Génocide? La question n’a jamais été véritablement tranchée. L’événement de ce jeudi a donc de quoi raviver la flamme de la contestation, à l’image du tweet de Bruno De Lille, député régional bruxellois Groen. Sur le réseau social, ce mardi matin, il se demandait s’il ne vaudrait pas mieux « rendre hommage aux victimes » de Léopold II.

Régulièrement, la statue de Léopold II à Trône fait l’objet d’actes de vandalisme, en raison de la politique menée par le deuxième roi des Belges en Afrique. La communauté africaine de Bruxelles est particulièrement critique à l’endroit du personnage et elle le fait régulièrement savoir en souillant le socle ou son visage. L’initiative commémorative risque donc d’être mal accueillie, d’autant qu’elle n’a pas reçu l’aval de l’ensemble du collège de la Ville de Bruxelles.

Ceci étant, l’hommage de cette semaine entend se concentrer sur la marque urbanistique laissée par Léopold II à Bruxelles. On lui doit toute une série de chantiers qui marquent toujours le paysage de la capitale: le Cinquantenaire, l’avenue de Tervueren, l’Observatoire d’Uccle, le parc Duden… Raison pour laquelle lui a été décerné le surnom de « Roi Bâtisseur ». « L’intention de cette soirée est purement patrimoniale« , explique le cabinet de l’échevin.

Un contre-rassemblement

Reste que les opposants à ce rassemblement s’étaient déjà mis en branle. Les associations Nouvelle Voie Anticoloniale (JOC Bruxelles) et Intal Congo annonçant  une action jeudi dès 17 h 30, place du Trône, contre le roi qui a « forgé son royaume sur la souffrance et la mort de nos frères« .

« Un hommage à Léopold II à Bruxelles, c’est un crachat sur le peuple congolais et sa diaspora. C’est une insulte à tous les peuples colonisés. En quarante ans de présence au Congo, le roi sanglant a supprimé plus de la moitié de la population congolaise à savoir plus de 10 millions de personnes. Les conséquences de la colonisation se font toujours ressentir aujourd’hui« , ajoutent les associations. « La Belgique a les mains tachées de sang dû à ses actions dans le passé mais aussi dans le présent. Nous ne tairons pas les cris de nos morts, nous ne tairons pas l’histoire. Nous ne vous laisserons pas marcher sur notre dignité. Nous pensons qu’il est de notre devoir de nous mobiliser pour la mémoire, pour la reconnaissance de l’histoire et pour en finir avec l’hégémonie de la pensée coloniale. »

Annulation

Finalement, en fin de journée ce mardi et suite aux différentes interpellations, « il nous est apparu que la démarche, qui se voulait un hommage à l’empreinte urbanistique et architecturale importante qu’avait eu le souverain, avait été mal perçue par certaines associations« , admet l’échevin Geoffroy Coomans de Brachene. « Par respect et dans le soucis de ne pas créer de polémique qui n’aurait pas lieu d’être, il a été décidé d’annuler l’hommage devant la statue. La conférence « La marque royale sur Bruxelles » à l’occasion des 150 ans de son ‘intronisation, qui évoquera l’influence de Léopold II dans le paysage urbain bruxellois est par contre maintenue« .

Tags:

You Might also Like

Laisser un commentaire