Werrason prépare le single » Sans poteau » pour la Bonana

Le Phénomène Ngiama Makanda dit  « Werrason » prépare le single « Sans poteau » , dont les travaux en studio avancent à grand pas.

Cet opus sera largué sur le marché du disque au mois de décembre prochain, pour permettre aux nombreux fanatiques du groupe Wenge Musica Maison Mère de bien passer les festivités de Noël et de Nouvel an.

Selon des informations proches du studio Ndiaye, les artistes Lobeso et Bercy Muana, surnommés  » Neymar  » et  » Suarez « , seront les animateurs principaux des chansons contenues dans ce single. Ils seront accompagnés d’  » Ambulance  » et de Diego.

Le tout, pour donner du tonus à cette œuvre, venue prendre part à la rude concurrence qui caractérise déjà le marché, face aux nouveaux albums qui se comportent merveilleusement bien sur le terrain, parmi lesquels celui du Quadra Koraman Koffi Olomide, intitulé  » 13ème Apôtre « , sorti le 13 octobre dernier.

Filtrer les cris des animateurs

Pour éviter les erreurs du passé, Werrason filtre les différents cris de ses animateurs lors des séances de répétition à La Zamba Playa ou de leurs passages dans les médias.
La plupart des nouvelles compositions ne sont pas exhibées sur la place publique. Ce, jusqu’à la sortie de ce tube, à la fin de l’année 2015.

Après le succès de la célèbre danse  » Kata-Fumbwa « , adoptée aussi bien par des footballeurs congolais qui l’esquissent lorsqu’ils célèbrent un but, que par des politiciens pendant leurs activités publiques, et  » Tempo-Tempo « , Lobeso dit l’  » Honorable Ya Lobebe  » et Bercy Muana promettent d’autres surprises aux fans du  » Roi de la Forêt « , à qui ils demandent de leur faire confiance, car le travail abattu est de haute facture.

Une autre surprise de cet album, c’est l’intervention, tant attendue, de la nouvelle recrue dénommée  » Isipa « , qui a la voix, le timbre vocal, la taille et plusieurs autres traits physiques d’Héritier Wata.

Un  » remplaçant valable « , qui a le devoir d’effacer l’image du Boss Live dans l’effectif du podium d’attaque de Wenge Musica Maison Mère.

Comme son nom l’indique, ce chanteur vient de l’Institut supérieur de l’informatique, programmation et analyse (Isipa), du promoteur Martin Ekanda. Il a intégré le groupe cher à l’Ambassadeur de la paix au lendemain du départ de Watanabé, qui a préféré voler de ses propres ailes, après 17 ans passés aux côtés de son leader Ngiama Werrason.

Un sérieux problème de promotion

Mais d’aucuns se demandent pourquoi, une année seulement après la sortie de  » Flèche Ingeta « , Igwe s’attèle à lancer un nouveau produit sur le marché.

Est-ce parce que le premier album n’a pas récolté un franc succès sur le terrain ? Les musiciens à qui l’opportunité a été donnée de signer des titres n’ont-ils pas été à la hauteur ? Le départ d’Héritier Watanabé est-il un des éléments qui n’ont pas permis à cette œuvre de bien décoller ? Autant de questions que se posent plusieurs fanatiques de Werrason et des amoureux de la bonne musique.

Mais de l’avis des spécialistes de la musique,  » Flèche Ingeta  » est un très bel album, mais qui souffre d’un sérieux problème de promotion. Outre les génériques et les titres signés par lui-même le patron du groupe, beaucoup de chansons de grande qualité artistique sont passées inaperçues.

Un important aspect que le producteur devra essentiellement observer pour corriger les imperfections du précédent album.

Mention spéciale à Nicodème, transfuge de Ferré Gola Shetani, qui s’est battu bec et ongles pour la promotion de sa chanson intitulée  » Donner-Recevoir « . Pour preuves, à chaque prestation du groupe, l’artiste interprète cette chanson à l’unisson avec le public. Un feed-back qui prouve que cette œuvre a été adoptée par les consommateurs.

Par LM

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire