Les selfies : une addiction qui cacherait une maladie mentale

Alors que Koffi Olomide fait le buzz avec la chanson « Selfie », issue de son nouvel album 13ème apôtre, la Société américaine de psychiatrie (American Psychiatric Association, APA) a reconnu une passion pour les selfies (un autoportrait photographique réalisé avec un téléphone mobile) comme un trouble mental.

Selon les psychiatres, une nouvelle maladie nommée « selfies » se caractérise par un désir constant de se photographier et de partager ces images en les publiant sur les réseaux sociaux afin de compenser un manque d’estime de soi.

Des chercheurs ont déterminé trois niveaux de cette maladie, le premier, c’est le niveau épisodique, auquel une personne se photographie au moins 3 fois par jour, mais ne poste pas ces photos sur les réseaux sociaux. Le niveau aigu, dont le deuxième prévoit qu’une personne se photographie au moins 3 fois par jour et publie ces photos sur les réseaux sociaux, et le troisième niveau chronique, auquel un obsédé sent un besoin irrépressible de se photographier durant une journée et publier ces photos sur internet au moins 6 fois par jour.

Les psychiatres soulignent qu’un traitement de « selfies » n’existe pas pour le moment

 

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire