Des nouvelles de… Shabani Nonda

Shabani Nonda, ancien capitaine des Léopards, buteur du Stade Rennais et de l’AS Monaco, a raccroché les crampons en 2010 après la fin de son contrat avec le Galatasaray. Aujourd’hui, il vit son après carrière chez lui, à Kinshasa. Mais il n’a pas dit adieu au football pour autant…

De Shabani Nonda, on se rappelle des buts, et de la douleur. Les réalisations, l’attaquant congolais en a claqué des dizaines en Ligue 1, d’abord en faveur du Stade Rennais, où il avait débarqué en 1998 depuis le FC Zurich, puis pour l’AS Monaco, avec laquelle il a enfilé les pions, terminant notamment meilleur buteur sur l’exercice 2002/2003 avec 26 unités. La douleur, elle, est peut-être plus marquante que le reste. Suite à un tacle de José Pierre-Fanfan un soir d’août 2003, le buteur manquera 8 mois de compétition, étant victime d’une grave blessure à la jambe.

Une blessure qui marquera la suite de sa carrière : jamais plus, le Congolais ne retrouvera la même efficacité. Après des piges décevantes à la Roma ou Blackburn, il effectuera une saison honorable au Galatasaray, club qui rompra son contrat en janvier 2010. C’est ainsi, que le buteur a raccroché les crampons. Une fin un peu triste, qui n’a certainement pas emmené l’intéressé à se désintéresser du ballon rond. Bien au contraire. Retourné chez lui, à Kinshasa, il s’est longtemps investi auprès de la jeunesse locale, organisant nombre de matches de bienfaisance.

Mais depuis le début de saison, Shabani Nonda a fait une entrée au sein du club de l’AS Dragons, pensionnaire de la capitale congolaise. D’abord pressenti pour prendre la tête du comité de coordination, l’ancien Monégasque a finalement opté pour le poste de « conseiller de l’équipe dirigeante. » Comprendre par-là, mécène. Entre nouveau matériel, primes de victoire, staff plus qualifié… Nonda veut faire en sorte que les Sang et Or remportent le championnat régional de l’Epfkin, parmi les plus populaires du pays. Avec une victoire et un nul, le club n’est pas trop mal parti. En tout cas, il se satisfait déjà de l’arrivée au club d’une personnalité aussi prestigieuse et généreuse que Nonda.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire