Gabon: L’épouse américaine d’Ali Bongo demande le divorce

Avant la mort de son père Omar Bongo, Ali vivait en Los Angeles. Il y a fait la rencontre d’une femme nommée Inge en 1991. Ils se sont mariés en 1994 à Madrid (mariage reconnu légal aux Etats-Unis, ndlr) et ont eu trois enfants (dont un adopté, ndlr).
Tous vivaient la belle vie avec un jet prive à leur disposition, des palaces, des cuisiniers , des domestiques, un manoir à Malibu de plus 22 millions de dollars.

L’actuel président gabonais qui sera reçu à la maison blanche jeudi, aurait, en quelque sorte, fui sa femme après le décès de son père en 2009 et a décidé de la quitter et de lui couper les vivres depuis 2008.

En 2009, toujours sur Abc, Inge Bongo affirmait être allée au Gabon à plusieurs reprises sans avoir pu s’adapter pour cause de disparité entre la richesse du clan Bongo et du reste de la population. Omar Bongo aurait demandé en son temps à son fils Ali que celle qui avouera vivre de l’assistance sociale et de « l’aide de quelques amis », réside au Gabon.

D’après Inge, au Gabon, des marabouts auraient convaincu son mari « que quelque chose n’allait pas chez elle ». « Il m’a fait kidnapper plusieurs fois, il m’a fait mutiler, il m’a battu terriblement » révélait telle en 2009 affirmant néanmoins vouloir la place qui lui revenait, à savoir celle de première dame du Gabon, et avouant avoir, alors, sollicité l’administration Obama pour qu’elle intervienne dans son cas.

En 2009, Inge pensait divorcer. « Nous avions un pacte selon lequel nous ne devions pas divorcer. Mais cela ne signifiait pas être fauchée. Il avait promis qu’il prendrait soin de nous » indiquait t’elle.

Aujourd’hui, Inge demande le divorce. Officiellement, elle reste l’épouse d’Ali également marié avec Sylvia Valentin. La loi américaine, contrairement à la loi gabonaise, ne reconnaît pas la polygamie.

Sylvain Moussavou, Libreville

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire