France: une Congolaise de 36 ans disait en avoir 17 pour obtenir des aides

Reçue par un juge pour enfants, le manège de cette femme n’a pas tenu longtemps.

Pour obtenir l’aide accordée aux mineurs étrangers isolés, une Congolaise prétendait avoir 17 ans. Le problème, c’est qu’à 36 ans, difficile de tromper le monde.
Selon le Progrès, elle a maintenu ses dires devant la justice qui disposait pourtant de son dossier du fichier européen évoquant une naissance en 1979.
Elle a écopé de deux mois de prison et devra rembourser l’aide qu’elle a perçu du Département du Rhône puis de la Métropole de Lyon : près de 16 000 euros.

La Congolaise disait être arrivée directement du Congo pour Lyon persécutée à cause des opinions politiques de ses parents qui seraient en prison.Mais selon le ficher Européen,elle était arrivée en Europe par l’Espagne en provenance du Maroc après avoir traversé la méditerranée à bord d’un bateau de fortune.C’est au large de Cadiz au Sud de l’Espagne que les services d’urgence maritime l’ avaient repêché avec d’autres migrants.

A noter que le même jour, la justice lyonnaise se penchait sur le cas d’un homme originaire de Guinée qui prétendait également être mineur malgré les contradictions de l’expertise osseuse. Sur les 132 899 euros perçus d’aides, il devra en rembourser 76 283.

Avec  Lyonmag

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire