L’obsession de certaines filles en Afrique à être honorées par leurs hommes tourne parfois au drame et au ridicule. Le mariage est un acte si important que son accomplissement devrait se faire après une entente mûrit entre les deux partenaires. Mais hélas, les hommes font parfois la volonté de la femme.

Les réseaux sociaux ont brisé les frontières et l’Afrique est plus proche de l’occident qu’il y a quelques années en arrière. Sur Facebook par exemple, les mariages se font et se défont les uns après les autres en toute normalité. Harcelés par la monotonie occidentale, nombreux sont les hommes africains qui se retournent vers l’Afrique à la recherche du BIO.

Les filles Africaines d’Europe ont perdu depuis cette qualité naturelle Bio que celles restées en Afrique ont encore. Et facebook semble être le canal idéal pour établir une relation avec une fille Bio d’Afrique.

Christ M en avait marre de la mauvaise herbe d’Europe qu’il avait réussi à établir diverses relations sentimentales en Afrique dont cinq dans son pays natal le Congo Brazzaville. Tous les jours 24/24, il échangeait avec ces cinq copines sur Facebook comptant les jours qui les séparaient de celui dont il aurait le bonheur de les voir enfin.

A chacune, il les promettait tout le bonheur du monde les rassurant de la certitude de son choix après un échec sentimental avec une blanche et une méfiance totale envers les filles noires d’Europe suite aux mésaventures vécus par certains de ses amis. C’est en Afrique qu’il devrait vider sa gourde avec du Bio.

Heureuse d’avoir pêché un Parisien, chacune de ses cinq copines avaient exigé de Christ une reconnaissance en forme de présentation devant les deux familles. Et pour les rassurer, Christ avait promis ni plus ou moins que la dot à leur grande satisfaction. Pour Christ, cette promesse était un laissez passer  à toutes caprices de ses copines. Ses vacances en jouissance était assurées.

Sans tergiverser sur ses promesses, Christ qui a atterrit à Pointe Noire enfile la casquette de Leo Messi pour bien dribler ses cinq copines sans qu’elles ne s’en aperçoivent. La célébration du pré dot de chacune d’elles se fait sans entrave dans une syntonisation digne d’un Don Juan. Christ implique sa famille à l’une des cérémonies avant de la soustraire pour ses amis aux quatre autres.

Jongleur professionnel comme il s’est défini, Christ réussit son coup avant de reprendre son vol pour Paris après avoir rassuré chacune des filles d’une  prochaine vie de couple. «  La vie est belle en Afrique, et c’est avec regret que je suis obligé de remonter pour le boulot » confie t-il à son ami à l’aéroport ».

Stéphanie Mabonzo
Lolakayacongo.com