Révélations. Cindy Le-Cœur aurait avorté un bébé de Koffi OLOMIDE !

« Des sources crédibles à Kinshasa proche de Koffi OLOMIDE viennent de confirmer que, Cindy Le-Cœur aurait avorté un bébé de Koffi OLOMIDE », affirme le site Kongotimes.com.

Cet avortement, affirme toujours le site congolas, et la jalousie de Cindy Le-Cœur vis-à-vis d’une danseuse évoluant au groupe qui sort avec Koffi OLOMIDE, seraient à la base de leurs conflits actuels. Confirment les mêmes sources.

Lors d’un entretien capté à la Radio Kongo Internationale, RAKI en sigle, Koffi OLOMIDE n’était pas à l’aise aux questions posées par le journaliste. Le journaliste était juste en train de faire son travaille, mais, Koffi OLOMIDE, lui répondait avec une insolence sans précédente. Comme vous pouvez le constaté au fichet audio de l’actuel entretien que vous en train d’écouter.

Pourquoi Koffi OLOMIDE était-il agité et en colère lors de cet entretien ? Les observateurs avertis laissent entendre que, Koffi OLOMIDE se reproche de quelque chose. À la question sur le conflit qui lui oppose avec Cindy Le-Cœur, Koffi OLOMIDE était très agité et en colère, quand il répondait. Quand le journaliste a voulu avoir les détails sur la plainte qui pèse contre lui en France, pour « viol », « séquestration » et « détournement » de mineurs…, Koffi OLOMIDE lui a raccroché au nez.
Rappel des faits

Selon des sources credibles, l’artiste musicien Koffi Olomidé, actuellement en fuite à Kinshasa serait poursuivi par la justice française pour Viol, séquestration et détournement de mineurs, acte de barbarie à l’encontre de 4 de ses ex danseuses toutes mineures au moment des faits.

Koffi OLOMIDE aurait fait héberger des jeunes danseuses âgées de 15 à 17 ans, dans un appartement loué sur Paris, qu’elles étaient contraintes de rester enfermées avec des menaces caractérisées sous peine de châtiment des gros bras qui étaient assignés à cette sale besogne.

Au delà de cette interdiction de quitter la pièce étroite dans laquelle qu’elles croupissaient, le bourreau de ces filles se permettait d’assouvir sa libido quand bon lui semblait, avec des pratiques digne d’un sadomasochiste.

Celles-ci, ayant alerté des amis, auraient réussi à s’enfuir de la maison. Furieux Koffi OLOMIDE aurait menacé leurs familles directement à Kinshasa de rembourser les billets d’avions et leurs séjours dans la capitale française.

N’ayant pas d’autres alternatifs, les jeunes filles se seraient rapprocher auprès des Assistance sociales qui elles mêmes auraient prévenus aussitôt la justice.

L’instruction aurait durée 2 ans, et l’artiste aurait reçu une convocation d’un juge il y’a quelques semaines pour se justifier sur les faits qui lui étaient reprochés.

Koffi OLOMIDE aurait préféré alors de s’exiler à Kinshasa. Un mandat d’arrêt international aurait été signifié à l’encontre du chanteur et interpole chargé de l’exécuter.
Cindy Le-Coeur a décidé de quitter Koffi OLOMIDE

Selon certaines sources à Mont-Fleury, la chanteuse Cindy-Le Coeur avait décidé il y a quelques jours de quitter Koffi Olomide et son Quartier Latin. Partie, elle a été ramenée au bercail.

On sait que, depuis quelques semaines, les rapports entre le Grand Mopao et sa protégée se sont détériorés.

La bagarre que les deux vedettes ont eue en plein concert il y a près d’un mois au Restaurant Djakarta d’Erru Hôtel la montre bien.

Les relations entre Koffi Olomide et Cindy-Le Coeur, constate-t-on, ont débordé du cadre artistique pour devenir également sentimentales.

Ceci a fini par donner des ailes et du zèle à la chanteuse devenue trop envahissante et au sein de l’orchestre et aux côtés son patron. Voire possessive.

Dans les milieux de Quartier Latin International, d’aucuns affirment que Cindy-Le Coeur apparaît à ce jour comme une véritable épine dans le pied du couple Koffi Olomide -Alya, la mère de Didi Stone, Del Pirlo Mourinho et Saint James Rolls tant chéris et chouchoutés par le Quadra Koraman.

Or, le chanteur n’est pas prêt à compromettre son union avec Alya qu’il appelle affectueusement « Grand Prêtre Mère ».

A cet égard et selon certaines indiscrétions, Olomide aurait déjà fait son choix. Il aurait pris l’option d’une rupture en douceur avec la chanteuse. Et l’idée d’une révocation fait son chemin.

Mais, on le sait, quand la bouche a parlé, il faut attendre encore que le cœur franchisse le Rubicon. Ceci n’est pas sans rappeler la chanson « Christina » de Tabu Ley, dans laquelle Rochereau : dit « la bouche a décidé mais, le coeur s’accroche encore ».

Le Seigneur Ley dont l’expérience avec Mbilia Bel n’a pas manifestement inspiré le Grand Mopao. Qui avec Cindy-Le Coeur est en train d’apprendre avec amertume que micro et lit ne font forcément pas bon ménage. De même, pour avoir été bravé au Restaurant Djakarta par sa chanteuse, le Grand et charismatique Mopao constate aussi, comme le dit le sage, qu’il n’est pas de roi pour son valet de chambre.

Kongotimes

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire