Dans la commune de Ngaba à Kinshasa, un « prophète » d’église dite de “réveil” a rendu grosse dix-huit de ses fidèles, dont quatre étaient des femmes mariées.
Les habitants du quartier Baoba dans la commune de Ngaba à Kinshasa étaient particulièrement en émoi le dimanche dernier.

En effet, à coup de séances de “délivrance”, le prophète Kalonji de l’église de la “La main du Dieu Vivant”, une des multitudes églises à Kinshasa, aurait accompli l’incroyable exploit d’enceinter plusieurs de ces femmes.

D’après des témoins sur place, un groupe de gens et une dizaine de femmes ont fait irruption dans l’église alors que le pasteur était en pleine prédication; scannant des cris hostiles à son égard.

L’homme de Dieu aurait alors pris la poudre d’escampette. Son église et son bureau n’ont pas eu la même chance.

“Cet un escroc, il organise soit disant des veillés et des séances de délivrances avec les femmes d’autrui (…) plusieurs préservatifs ont été retrouvé dans son bureau, que faisait-il avec”, s’interroge un jeune fidèle de son église.

D’après d’autres témoignages, le pasteur d’une quarantaine d’années avait l’habitude de “recevoir” des fidèles, pour la plupart des femmes, dans son bureau. Ces derniers lui exposaient leurs problèmes, nécessitant “l’aide de Dieu”.

Parmi les femmes, dont on ignore les termes de grossesses, quatre sont mariées.

Il est toutefois envisageable que le nombre de 18 soit assez fantaisiste.

Affaire à suivre.