Arrestation à San Francisco: agé de 41 ans, il se faisait passer pour le fils de Joseph Kabila!

Un homme qui prétendait être le fils du « président du Congo » (RDC) a été arrêté et accusé de fraude pour avoir escroqué un agent immobilier du comté de Marin et sa petite amie de 1,6 millions de dollars.

Hervé Marvelous bénie, 41 ans, a été accusé de fraude dans une plainte pénale fédérale mercredi et arrêté à San Francisco, selon le procureur des États-Unis, Melinda Haag.

La plainte a été déposée sous scellés et a été rendu public après la comparution d’Hervé devant le tribunal fédéral de San Francisco jeudi dernier.

Hervé, qui est en garde à vue, a été condamnée à retourner devant la cour du magistrat Nathaniel Cousins ​​lundi pour une audience de libération sous caution. L’accusation de fraude est passible de 20 ans de prison.

Selon l’agent du FBI, Brian Weber, Hervé serait né en République démocratique du Congo (RDC), a obtenu l’asile aux États-Unis en 1999 et est devenu citoyen américain le mois dernier.

Pour l’agent Weber, Hervé aurait arnaqué un l’agent immobilier non identifié et sa petite amie de 1,6 millions de dollars entre 2006 et 2012 en leur disant une série d’histoires.

Hervé aurait d’abord dit à l’agent que son père était le président du Congo (RDC) et voulait acheter plusieurs maisons de plusieurs millions de dollars dans la Bay Area.

Plus tard, il a dit qu’il avait besoin d’aide pour récupérer 43 millions de dollars que le gouvernement américain avait prétendument saisis chez lui. Il a promis aux agents des millions de dollars de bonus, selon la déclaration sous serment.

L’agent du FBI affirme également que l’agent immobilier a donné à Hervé $ 635,000 en 2009. Du côté de la petite amie de l’agent, on découvre qu’elle fournissait à l’escroc de l’argent grâce à des virements bancaires jusqu’à un total de 970,000 $.

En 2008, Hervé aurait dit à l’agent immobilier qu’il était en procès dans une affaire d’un tribunal fédéral de San Francisco pour récupérer son argent. Mais il a dit à l’agent qu’il ne pouvait pas assister aux audiences parce qu’ils étaient à huit clos en vertu de la Loi sur la Foreign Intelligence Surveillance US.

Weber a également déclaré que Hervé a dit l’agent immobilier qu’il vivait dans l’Hôtel Four Seasons à San Francisco et que l’agent l’a rencontré régulièrement dans le hall de l’hôtel. Mais l’agent n’a jamais vu ses chambres et l’hôtel possède aucune trace de vie de ce Herve en 2008 ni 2012.

Pour les années 2009 à 2012, Hervé  donne une explication à l’agent et sa petite amie; il était en détention dans une prison fédérale dans le cadre de l’affaire judiciaire alléguée et communiqué avec eux que par téléphone, promettant qu’il allait obtenir ses fonds dès qu’il a été libéré.

Pour l’agent immobilier, Hervé semblait crédible parce qu’il avait des documents, y compris une lettre gratuit à partir d’un sénateur américain et semblait confiant et connaît bien la région marché immobilier Bay réel.

L’agent du FBI a écrit que l’instruction de l’affaire indique Hervé n’est pas le fils du président congolais, Joseph Kabila, qu’il n’avait «aucune intention ou les moyens » pour rembourser ses victimes, n’avait aucune affaire judiciaire concernant la saisie présumé de 43 millions de dollars et n’était pas dans une prison fédérale 2009-2012.

Weber a écrit que les actions présumées de Herve semblent avoir été une variation d’une escroquerie parfois appelé « nigérian Prince» ou système de «Lettre nigérian », dans laquelle une personne prétend avoir un lien vers un dignitaire étranger riche et cherche l’avance des frais pour avoir accès aux cette richesse.

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire