Budget 2015 des pays d’Afrique centrale : la RDC 8,2 Milliards USD, l’Angola 65,6 Milliards USD!

La République démocratique du Congo (RDC), dont le budget est de 8,2 milliards USD, est classée derrière l’Angola qui caracole en tête avec 65,6 milliards USD.

L’analyse comparée des 10 pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), publiée en avril dernier par Mays Mouissi sur la base de leur PIB tirée principalement de leurs Lois de finances 2015, donne également des renseignements sur leur population et l’espérance de vie moyenne qui a été observée.

« Cependant, voulant enrichir notre analyse de la composante budgétaire propre à chaque Etat membre de la CEEAC, nous avions malheureusement été confrontés à l’absence de données budgétaires agrégées dans un document de référence et dans une devise unique de comparaison », explique-t-il.

Pour pallier ce manque qui a eu pour effet de réduire le champ de son analyse antérieure, il a « agrégé les budgets généraux des pays de la CEEAC, identifié le franc CFA et l’Euro comme monnaies de référence et enfin réalisé un classement des pays ».

Classement des pays de la CEEAC en fonction de leur budget

« Le classement, qui prend pour référence l’exercice budgétaire 2015, se décline en 2 tableaux de données : le premier réalise un classement des pays de la CEEAC sur la base des ressources budgétaires en valeurs brutes ; le second tableau de données établit un classement qui tient compte des budgets en valeur rapportés à la population », indique Mays Mouissi.

Il souligne que « le classement ci-dessous est largement dominé par l’Angola dont la loi des finances 2015, bien qu’en repli par rapport à l’exercice 2014, affiche un budget général de 43 017 milliards de FCFA (65.6 milliards €) ».

« Le poids économique des pays miniers et pétroliers est réaffirmé puisque l’Angola est suivi par la RD Congo avec un budget de 5 382 milliards FCFA (8.2 milliards €) et le Cameroun dont les ressources s’établissent à 3 746 milliards FCFA (5.7 milliards €) », précise-t-il.

La CEEAC, composante centrafricaine de la Communauté économique africaine (CEA), regroupe l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la RD Congo, Sao-Tome et le Tchad.

Il note que « les 3 autres pays pétroliers de la région, le Gabon, le Congo et la Guinée Equatoriale, qui partagent la même géomorphologie et sont faiblement peuplés, disposent d’un budget plus ou moins similaire autour de 3 000 milliards FCFA (4.5 milliards €) ».

« Enfin, relève-t-il, le Burundi, la Centrafrique et Sao Tome & Principe ferment le classement par budget en valeur des pays de la CEEAC avec des budgets inférieurs à 600 milliards FCFA (moins d’un milliard €) et atteignant même le plancher de 92 milliards de FCFA pour Sao Tome & Principe ».

Rapport budget / Population

Selon Mays Mouissi, « rapporter le budget à la population des Etats permet de mettre en perspective l’effet volume et de mesurer ce que représente la ressource budgétaire en proportion de la démographie des pays ».

« Ce classement ainsi réalisé permet de mettre en lumière la part budgétaire par habitant de la Guinée Equatoriale (près de 4 millions de FCFA soit 6 000 €) qui lui permet de surclasser l’Angola dont le rapport budget/population s’établit à 2 millions FCFA (3 000 €) », explique-t-il.

En tout état de cause, Mays Mouissi constate « l’abondance de ressources budgétaires en proportion de la population de la Guinée Equatoriale, de l’Angola, du Gabon (près de 2 millions FCFA soit 3 000 € de budget) et à un niveau plus faible du Congo (689 000 FCFA soit environ 1 000 €) ».

« Un tel niveau de ressources traduit pour chacun de ces Etats une surface financière suffisamment large pour impulser leur développement. Dans ce classement comme dans le précédent, le Burundi et la Centrafrique ferment la marche avec un rapport budget/population qui n’excède pas 60 000 FCFA (92 €) », conclut-il.

ANGELO MOBATELI/LP

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire