« Si le président Kagame ne brigue pas un troisième mandat, je vais me suicider »

Emérence Uwiragiye, mère d’un enfant, habite dans la Cellule de Mburabuturo, Secteur de Muko, dans le District de Musanze, réclame que la constitution soit amendée pour que, elle et d’autres Rwandais puissent voter pour le Président Kagame. Dans le cas contraire, elle a menacé qu’elle pourra se suicider. « Si le Président Kagame ne brigue pas le troisième mandat, je vais me suicider ».

La jeune dame Emérence Uwiragiye qui mène une vie ordinaire, s’est basée sur les réalisations de Kagame, durant ces deux mandats. Plus particulièrement encore, cette mère d’un enfant unique né avec une anomalie (bec de lièvre), affirme que son enfant a été soigné gratuitement par l’existence des bonnes relations du Rwanda et les pays étrangers, via le Président Kagame.

« J’entendais souvent parler de ces bonnes relation du Rwanda avec l’étranger. Je l’ai réalisé le jour où j’ai donné naissance à un enfant ayant une anomalie de bec de lièvre. Le Président  Paul Kagame a amené les médecins blancs. Ces médecins ont soigné mon enfant gratuitement. J’aimerai voir le président Kagame pour lui présenter mes remerciements face à face. Si c’était possible je pourrai même lui porter sur le dos ».

Porter quelqu’un sur le dos, c’est très significatif dans la culture rwandaise. Ça montre un grand amour, respect, etc. envers quelqu’un. La foule qui était rassemblée autour d’elle applaudissait pour montrer qu’elle partageait le point de vue, celui de « demander que la constitution soit amendée pour voter pour le Président  Kagame ».

Une autre femme, Dative Nyirasubiranya a aussi demandé Francis Kaboneka, Ministre de l’Administration Locale (MINALOC), de transmettre ce message au Président Kagame. « Je ne suis pas seule, je suis avec d’autres femmes et sont toutes prêtes à voter pour le Président Kagame à 100% ».

2

C’était lors du lancement officiel de la saison des semences, le Ministre Kaboneka que les habitants du Secteur de Muko, dans le District de Musanze lui ont donné ce message.

Au cours de différentes visites de Kagame à travers le pays, la population consciente de la fin de son 2emandat, a toujours demandé Kagame de se faire réélire en 2017. Mais, le Président Kagame a toujours répondu qu’ il est encore tôt pour parler du 3e mandat, que la constitution a été faite par la population, qu’il est plutôt occupé par le développement du pays, etc.

Ces revendiquions deviennent de plus en plus sérieux et prennent l’ampleur national. Au départ, certaines gens croyaient surtout de l’étranger croyaient que c’était une manipulation du FPR. La population réclame l’amendent de la constitution surtout la modification de l’article 101, pour permettre à Président Kagame de se faire réélire pour le troisième mandat en  2017.

Edourd Mubaraka, est à la tête d’un groupe appelé « Ijwi rikenewe », qui veut dire une voix nécessaire. Ce groupe comme le dit Mubaraka, « veut l’amendement de la constitution rwandaise pour permettre le 3e mandat au Président Kagame ».

Ce groupe qui vient de voir le jour comprend déjà différentes personnalités de la société civile et même certaines autorités.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire