RDC : Les prévisions de la croissance restent maintenues à 10,3%

ACP).- La Troïka stratégique du gouvernement a indiqué lundi à l’issue de sa réunion hebdomaidaire présidée par le Premier ministre Matata Ponyo, qu’au niveau national, les prévisions de la croissance restent maintenues à 10,3% contre 9,5% réalisées en 2014.

Elle a signalé en outre, dans son communiqué remis mardi l’ACP, que le solde global d’opinions de confiance des chefs d’entreprise a rebondi au mois de mai 2015, pour se situer à +20,4%, contre +12,3% au mois d’avril.

La Troïka a noté également que la situation du cadre macroéconomique durant la période sous examen, fait preuve d’une parfaite stabilité, et se présente comme suit : le taux d’inflation hebdomadaire était à 0,012% (-0,001). En cumul annuel, le taux d’inflation a atteint 0,326%. Les projections du taux d’inflation en annualisé se situent à 0,628% pour un objectif de 3,5%.

Sur le marché change, au 29 juin 2015, il est noté une légère appréciation du franc congolais par rapport au dollar américain de l’ordre de 0,03% sur les deux sur les marchés. Ainsi, le taux de change était de CDF 924,89 et 932 CDF respectivement à l’interbancaire, et au parallèle, précise la Troïka stratégique.

1.607,29 millions USD de réserves internationales au 29 juin 2015

Les réserves internationales, au 29 juin 2015, sont à 1.607,29 millions USD, couvrant 6,63 semaines d’importations, le taux directeur de la Banque centrale du Congo, au 02 juillet, est demeuré à 2%, induisant une marge de positivité de 1,37 point.

Les opérations financières de l’Etat, à fin juin 2015, se sont soldées avec un déficit de CDF 73,21 milliards, contre une programmation de CDF 61,33 milliards. Cette situation est consécutive à des recettes de CDF 263,96 milliards (88% de réalisations), et des dépenses de CDF 337,17 milliards (93 d’exécution). Au premier semestre de l’exercice en cours, il se dégage des marges de trésorerie positive de CDF 136,17 milliards contre un déficit programmé de CDF 139,07 milliards. Au 03 juillet 2015, le compte général du Trésor affiche des marges positives de CDF 121,54 milliards.

Sur le marché des matières premières, le cuivre et l’or poursuivent leur tendance à la baisse. En effet, au 02 juillet 2015, le cuivre s’est vendu à 5.755,5 USD la tonne métrique, contre 5.564,50 USD au 25 juin 2015, accusant ainsi une baisse de 0,16%. Quant à l’or, l’once a perdu 0,56%, se vendant 1.168,00 USD contre 1.174,60 au 25 juin.

Pour ce qui est du cobalt, la tonne étrique s’est maintenue, comme d’habitude, à 31.059,60 USD. Il en est de même sur le marché des produits pétroliers, caractérisé lui aussi par une baisse sur les deux marchés, au 03 juillet 2015. Les prix du baril ont été respectivement de 60,56 USD et 55,52 USD à Londres et à New York, contre 63,18 USD et 59,64 USD au 25 juin 2015.

En revanche, tous les prix des produits céréaliers sont en hausse sensible au 02 juillet 2015, de la manière suivante : 10,40 USD (+2,70%) pour le riz; 560,75 USD (+6,43%) pour le blé; et 154,32 USD (+12,30%) pour le maïs.

Des quotités des rétrocessions

La Troïka stratégique du gouvernement a démandé, par ailleurs, au ministre des Finances Henri Yav Mulang et au gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, de remédier à la situation des quotités des rétrocessions aux provinces, destinées aux Entités Territoriales Décentralisées (ETD), afin d’identifier des solutions appropriées, consistant notamment à transférer directement aux concernées leurs ressources budgétaires.

En ce qui concerne la paie du mois de juin, effectivement lancée depuis lundi 15 du mois, elle est quasiment terminée à Kinshasa et dans les principaux centres urbains,  à l’exception des territoires couverts part la CARITAS et les ordonnateurs délégués.

A l’internationale enfin, il s’est tenu en Ethiopie, indique la source, un forum organisé conjointement par le gouvernement éthiopien , la Banque mondiale, le Fonds de développement Chine-Afrique, la Banque chinoise de développement et l’Organisation des Nations-Unies pour le développement de l’industrie (ONUDI) autour du thème : « Nouer des partenariats pour accélérer l’investissement, l’industrialisation et les résultats en Afrique ».

Au cours de ce forum où la délégation de la RDC était conduite par le ministre des Finances, deux points essentiels étaient abordés à savoir, la mise en œuvre des mesures d’accompagnement pour la transformation économique de l’Afrique, et   la consolidation du partenariat entre la Chine et les pays africains.ACP/Mat/Ndom/Fmb

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire