EXETAT: Des cartes d’identification sécurisées pour les élèves finalistes du secondaire de la ville de Kinshasa

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’initiation à la nouvelle citoyenneté (EPS-INC), Maker Mwangu Famba a remis, jeudi au secrétaire général de son ministère, un lot de plus de 86.000 cartes d’identification sécurisées destinées aux élèves finalistes du secondaire de la ville de Kinshasa.

La remise de ces cartes d’identification sécurisées constitue « le couronnement des efforts considérables consentis pour la maitrise des effectifs des élèves finalistes du secondaire grâce à l’expertise de l’inspection générale de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) et du Service national d’identification des élèves (SERNIE).

Cette innovation, a souligné le ministre, est d’une grande importance dans la mesure où elle permet, non seulement l’identification des élèves, mais aussi et surtout, l’attribution d’un numéro permanent à l’élève finaliste, le suivi du cursus scolaire de ce dernier et la lutte contre toute forme de fraudes.

Selon Maker Mwangu, « c’est la preuve de la ferme volonté du ministère de l’EPS-INC dans l’amélioration de la gouvernance prônée me axe prioritaire volonté la stratégie de développement du sous-secteur ». Auparavant, il avait indiqué qu’au nombre des actions menées par son ministère dans le cadre de la concrétisation de la vision du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, de la révolution de la modernité, « l’identification informatisée des élèves occupe une place de choix par l’intégration des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) dans le système éducatif congolais ».

De son côté, le secrétaire général à l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Dieudonné Lufunisabo Bundoki a noté que c’est pour la première fois qu’une telle carte « hautement sécurisée » est remise aux élèves par le gouvernement de la République, soulignant que ces cartes hautement sécurisées s’ajoutent, cette année, aux dispositifs déjà mis en place par l’Inspection générale de l’EPSP pour une meilleure sécurisation des opérations de l’Examen d’Etat.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire