La seconde édition du festival du cinéma au féminin démarre le 2 juin 2015

Après un premier ballon d’essai qui s’est avéré concluant, les actrices et réalisatrices congolaises organisent du 2 au 6 juin 2015 la seconde édition du festival du cinéma au féminin « Cinef » à Kinshasa.

La réalisatrice congolaise Clarisse Muvuba et bien d’autres férues du cinéma sont les initiatrices de Cinef, édition 2015. En réalité, cette « fête » du cinéma démarre le lundi 1er juin 2015. Contrairement à la première édition consacrée exclusivement aux Congolaises, le rendez- vous de cette année est ouvert également aux films africains (nigérians en l’occurrence) et européens. Et avec comme thème principal : «Un nouveau départ pour regarder les films des femmes». En somme, les initiatrices du Cinef, édition 2015, veulent amener les cinéphiles à consommer les films produits par la gent féminine et encourager par la même occasion les réalisatrices des films à ne pas lâcher prise. La projection des films retenus pour ce festival se fera à la Halle de la Gombe, au centre Wallonie Bruxelles et à la 7ème rue Limete

Ces précisions ont été fournies mercredi 27 mai 2015 à travers la conférence de presse organisée à la Halle de la Gombe par Clarisse Muvuba, du cinéma congolais et deux de ses consoeurs.

En ce qui concerne la participation de la RDC au Cinef 2015 , les actrices et réalisatrices habitant le Bandundu, Katanga, le Nord et le Sud Kivu… vont prendre part à la «fête». En marge du festival de juin 2015, des têtes couronnées de la comédie congolaise nigériane, française et ivoirienne vont se retrouver pour parler des problèmes liés à l’exercice de leur métier.

Elombe Sukari ( qui a fait des études de droit dans une université de la place) va parler des problèmes juridiques qui se posent dans le domaine de la comédie ou mieux des pesanteurs qui bloquent l’épanouissement des artistes congolais.

Mayimputu Kwedi, un des piliers du Groupe Salongo, fera un exposé sur cette structure théâtrale et d’autres troupes de théâtre populaire dont les animateurs ont évolué à ses côtés avant de voler de leurs propres ailes.

La nigériane Andrea Tshika, la franco ivoirienne Mata Gabin vont partager leurs expériences personnelles avec leurs hôtes.

Une réalisatrice congolaise travaillant à Bonn sera également de la partie.

Quant au calendrier ficelé par Muvuba et ses amies, on retient qu’une conférence de presse est prévue au CWB le 2 juin 2015 et sera animée par la nigériane Omotola Jalade qui retracera sa carrière artistique. Le lendemain, il y aura une projection spéciale des films conçus par des réalisatrices congolaises. Il s’agit de « Quand la féminité est un masque », Harmonica, Diteabosh…

Last fligt to Abuja, l’instinct criminel, marathon, Bonzenga, Malaika…. figurent parmi les titres de quelques films retenus pour Cinef 2015.

Appuyées par quelques partenaires, Muvuba et ses consoeurs font des appels des pieds à d’autres bienfaiteurs pour réussir le rendez-vous de cette année.

Jean-Pierre Nkutu

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire