Le sorcier portugais de Denis Sassou Nguesso

Le dictateur congolais s’est toujours entouré de marabouts et de féticheurs talentueux, les plus réputés et les plus chers. Certains éminents spécialistes de l’ésotérisme, comme le docteur malien Seydou Badian Kouyaté, s’étaient longtemps imposés auprès de lui avant que le tyran ne s’égare dans des pratiques mystiques de plus en plus obscures ; toujours accompagné par le neveu Jean Dominique Okemba, prétendument éclairé…

Mais de toutes les personnes qui ont eu, sur lui, la plus grande influence et capté le plus grand volume d’affaires, incontestablement la palme en revient au Portugais Antonio José da Silva Veiga, dit « José Veiga » que l’on serait tenté d’appeler le « Sorcier portugais » s’il n’était tout simplement qu’un homme d’affaires.

Luxembourg et football

Alors qu’il n’a que 6 ans, du Portugal natal, la famille d’Antonio José da Silva Veiga émigre au Luxembourg. José y grandit avec ses six frères et sœurs. A l’âge de 12 ans il commence à y travailler dans la carrosserie automobile en même temps qu’il apprend plusieurs langues. Il s’intéresse également au football en organisant la venue d’équipes portugaises dans le Grand Duché.

A 29 ans, il démarre une carrière d’agent de joueurs de football ; avec succès au départ. De 1990 à 2000 il était devenu l’agent de joueurs comme Luis Figo, Paulo Sousa, Fernando Couto, Jardel, Nuno Gomes et Simão Sabrosa. Il fut également le directeur général du grand club portugais de Benfica. A l’Euro 96, c’est José Viega qui gérait la plupart des joueurs portugais.

Cette brillante carrière sera finalement interrompue à cause des montages de sociétés offshore et des comptes bancaires dans des paradis fiscaux qu’il utilisait pour… Lire la suite ici

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire



Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/directc/public_html/wp-includes/functions.php on line 3831