35% de femmes bénéficient des soins post-natals en RDC

Dans une étude  menée dans quinze pays dont la RDC sur l’accès des femmes aux soins post-natals, l’organisation mondiale de la Santé  révèle qu’au Kenya, par exemple, moins de 20% des femmes bénéficient des services de soins post-natals, et ce pourcentage est de 35% en République démocratique du Congo.

Dans cette étude qui montre comment les gouvernements peuvent limiter le bilan tragique des décès chez les mères et les nourrissons, l’OMS indique que les gouvernements pourraient réduire substantiellement le nombre de décès chez les nourrissons et les mères en rendant plus accessibles les services de soins post-natals, en particulier pour les femmes pauvres et peu instruites dans les zones rurales.

Dans cette étude, les auteurs ont analysé les données de quinze pays et territoires à revenu faible et intermédiaire. Ils ont constaté que de nombreuses mères n’utilisent pas les services post-natals parce qu’ils ne sont pas facilement accessibles, parce qu’ils sont trop chers ou parce que les mères ne savent pas si elles, ou leurs bébés, en ont besoin.

L’auteur principal de l’étude, le Dr Étienne V. Langlois de l’Alliance pour la recherche sur les politiques et les systèmes de santé, fait savoir qu’une grande partie des décès maternels et infantiles surviennent au cours des quarante-deux jours qui suivent l’accouchement, et le faible niveau d’accès aux soins post-natals demeure inacceptable.

Les services de soins post-natals, ajoute –t-il, ne sont pas équitablement répartis dans les pays à revenu faible et intermédiaire où la  majorité  soit 99% des décès maternels et néonatals se produisent. Par conséquent, pour les femmes de faible statut socio-économique peu instruites et vivant dans les zones rurales ou éloignées, l’accès à ces services vitaux est limité, voire inexistant.

« Le gouvernement et les autres responsables politiques en matière de santé devraient reconnaître l’importance de dispenser des consultations post-natales pour les mères et les bébés, d’investir davantage et de chercher à augmenter l’accès aux soins post-natals, par exemple, en réduisant les frais directs aux usagers », préconise le … lire la suite ici

Aline Nzuzi

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire



Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/directc/public_html/wp-includes/functions.php on line 3831