(Agence Ecofin) – En Rd Congo, le marché de la télédistribution enregistre l’arrivée d’un nouvel opérateur. Le groupe émirati Strong Technologies a lancé ses activités après avoir obtenu depuis 2014 une licence de distribution satellitaire. Pour se démarquer, Strong Technologies Rd Congo va commencer par une offre de chaînes gratuites.

Avec juste une parabole et sans abonnement préalable, les Congolais peuvent avoir accès à 150 chaînes étrangères. « Les opérateurs qui sont là depuis des années n’ont jamais voulu informer de ce qu’il y avait comme chaînes recevables gratuitement parce que ça ne leur convient pas. Et nous venons dire, voilà il y a toutes ces chaines-là », affirme le patron du groupe Strong technologies, Elie Abourrousse, venu à Kinshasa appuyer le Dg de la filiale congolaise, Tarek Faddoul.

Strong Technologies Rd Congo va ensuite diversifier son offre. Le service à péage, nommé « Ma Télé », sera lancé début mai. Strong Technologies est le 4ème opérateur de télédistribution en Rd Congo. Il trouve sur le marché Canalsat, Startimes et DSTV. L’opérateur émirati est déjà présent au Ghana, au Nigéria et en Côte d’Ivoire.

Basée dans la ville de Dubaï, Strong Technologies opère depuis 1987 au Proche et au Moyen-Orient, en Asie et en Australie. Depuis 1996, le groupe a intégré le géant japonais Strong & Co fondé en 1868.