A malin-malin et demie pour deux magistrats en République démocratique du Congo (Rdc). Nsenga Yoto et Bafe Bokwa, tous deux magistrats du parquet près du tribunal de la grande instance de Lubumbashi, sont depuis ce jeudi déposés à la prison centrale de la Kasapa à Lubumbashi.

Ils sont arrêtés pour cause d’escroquerie d’une justiciable à qui ils ont extorquée la somme de 4000 dollars. Les deux magistrats en question se sont  présentés à leur victime comme  procureur et avocat général près de la Cour d’Appel et ont promis lui faire gagner un procès. La victime, gérante d’agence de douane, emballée par cette fausse promesse ne s’est donc pas fait prier pour remettre aux deux magistrats la somme de 4000 dollars qu’ils ont réclamée.

En Rdc l’arrestation de ces deux magistrats réjouit plus d’un. Les associations de défense des droits de l’homme et les citoyens qui ont régulièrement dénoncé la corruption ambiante caractérisant la justice congolaise ont salué l’arrestation ordonnée par le procureur général près la Cour d’Appel de Lubumbashi. Pour les Congolais, cette arrestation pourrait permettre à d’autres victimes de dénoncer d’autres magistrats ou responsables judiciaires corrompus tapis dans l’ombre.  Mais toujours est-il qu’il vaut mieux ne pas céder à des offres mirobolantes qui sont agitées par des escrocs de la trempe des deux magistrats congolais Nsenga Yoto et Bafe Bokwa.