Goma – Ce vendredi était le deuxième de la comparution du lieutenant Solomon Bangala et sa bande avec des témoins qui l’on vu ordonner 700 fouets au jeune homosexuel Misho Mushobekwa Feruzi qui en est mort.
Le président de la cour militaire, le juge capitaine Jean-Jacques FAIZI NYEMBO a dit que pour le moment le tribunal veut écouter tous les prévenus.

Le Lieutenant Solomon Bangala, capitaine général de la prison de Munzenze a accepte avoir ordonné le fouettement de cet homosexuel mais le nombre exacte des coups et ceux qui les ont réellement administrés ont composé les objets du procès en son deuxième jour.

Certains homosexuels de la ville de Goma auraient peur de s’afficher pour aller honorer la mémoire de leur ami tue depuis quatre jours dans la prison de Munzenze. Les plus courageux étaient a la morgue ce vendredi, habilles en move et brassard croise en signe de deuil. Ils menacent d’aller vers les organisations des droits de l’homme afin de plaider leur cause qui rencontrent une certaine homophobie dans la ville de Goma.

Ce diaporama nécessite JavaScript.