Les faux princes charmants : comment les repérer ?

Sur le papier, ils ont tout bon : gueules d’ange, pectoraux et neurones bien aiguisés. Mais sous ce bel emballage, se cachent des Narcisses destructeurs que n’importe quelle fille sensée se doit d’éviter. Carte d’identité de ces pseudo-bons partis. 

lls ont un discours extrêmement bien huilé

Il n’y a pas à dire, ces apollons savent manier à merveille les mots qui vont faire fondre nos petits cœurs tout mous. D’ailleurs, comment pourrait-on ne pas succomber quand ils nous déclarent qu’ils n’ont jamais connu le grand amour avant nous et qu’on est la plus belle étoile qui brille dans leur ciel ? Pour ne pas se laisser embobiner ( et pleurer toutes les larmes de notre corps deux semaines après quand il nous laisseront tomber comme des vieilles chaussettes), il n’est pas inutile de se renseigner sur leurs exploits amoureux passés, avant même d’accepter même un simple baiser. S’ils s’avèrent que ce ne sont que des beaux parleurs incapables de vivre une vraie histoire, courage, on fuit !

Ils agissent plus vite que leur ombre

Ils sont certes plaisants extérieurement. Mais pas du tout gentlemen dans leur manière de chasser leurs proies. A peine arrivés dans une soirée, ils balayent d’un regard chirurgical l’assemblée féminine présente avant se mettre sur ON la seconde d’après.

Parce qu’il n’est pas question de se laisser distancer par d’autres garçons.. Les vertus de l’attente, de l’observation, ils ne connaissent pas. A la première œillade encourageante envoyée par une demoiselle, ils foncent comme un taureau dans l’arène.

Ils adorent se faire voir et mousser

Oui, en apparence, ils ressemblent aux gravures de mode qui fleurissent sur Attractive World.

Mais on se rend vite compte en les fréquentant que leur beauté n’est qu’extérieure. S’il s’avère qu’ils ne cessent de nous faire la description de leur vie extraordinaire, de leurs succès professionnels et de leurs performances sportives, sans jamais nous laisser en placer une, les indicateurs sont là aussi au rouge.

Ils sont égocentrés dans l’intimité

Si certains hommes ne se permettent d’atteindre leur nirvana sexuel que quand leurs partenaires ont pu, auparavant, y accéder, eux ne se soucient pas de ce genre de considérations. Ils font leur affaire en cinq minutes chrono, douche comprise, ou nous demandent une fellation sans penser une seconde à nous rendre la pareille !

Ils sont ( très) jeunes dans leur tête

Dernier indice qui fâche : si l’on réalise qu’ils préfèrent largement une soirée de jeu en ligne à une sortie-resto aux chandelles avec nous. Ou ne sacrifieraient pour rien au monde leurs repas trois fois par semaine chez Môman, on a aussi de fortes chances que, sous des habits de princes charmants, se cachent des vilains crapauds à ne pas embrasser. C’est à dire des jouisseurs immatures qui n’ont aucune intention de fonder quoi que ce soit de sérieux avec nous !

Source: plurielles.fr

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire