Environ 150 personnes se sont rassemblées samedi après-midi à proximité du Palais royal, à Bruxelles, pour protester contre le président congolais Joseph Kabila. Ils réclament l’arrêt des relations entre la Belgique et la RDC jusqu’à ce que le président Kabila soit traduit en justice.

Selon Human Rights Watch, au moins 40 personnes sont décédées depuis le 19 janvier des suites des violences policières rien qu’à Kinshasa. Les rassemblements avaient pour objectif de dénoncer le projet de modification de la loi électorale voulue par le président. L’opposition estime que le projet a pour but de permettre à Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir au-delà de l’expiration de son mandat.

Les manifestants réunis à Bruxelles exigent la libération de plus de 300 étudiants qui ont été arrêtés, a expliqué Joseph Salomon Mbeka de l’organisation “Résistance Congolaise”. Il appelle le roi Philippe, Charles Michel et Didier Reynders à “s’inspirer du roi Baudouin”, qui “ne laissait pas certains intérêts prendre le dessus sur le bien-être de la population”.