La communauté économique des Etats d’Afrique centrale lance un fonds pour l’économie verte

(Agence Ecofin) – Les ministres de l’Environnement et des Finances  de la communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) ont adopté, le 30 octobre, à Kinshasa un texte portant création du Fonds régional pour l’économie verte, qui sera axé en particulier sur le secteur du bois.

«Ce texte est un premier pas vers la mise en route effective d’une restructuration globale de l’économie de l’Afrique Centrale, autour du système de l’économie verte et en particulier de l’économie du bois», souligne un communiqué publié à l’issue de la réunion des ministres.

La République démocratique du Congo, deuxième réserve verte de la planète, après la forêt d’Amazonie, a annoncé une contribution de 3 millions de dollars pour le démarrage de ce fonds, prévu  en 2015. A travers ce fonds, le premier du genre en Afrique centrale, les Etats espèrent modifier leur modèle économique qui repose largement sur les ressources naturelles issues du sous-sol: minerais, pétrole et gaz. «Ces ressources conduisent la région à une croissance largement positive, près de 6%, mais cette croissance ne profite pas à l’ensemble de la population. Certaines régions souffrent en effet d’un taux de pauvreté pouvant atteindre 70%» souligne le communiqué.

«Nos études démontrent que l’économie du bois pourra peser de 3 à 8% sur les grandes économies de la région et que celle-ci générera un grand nombre d’emplois», précise Aimé Nianogo, directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

L’économie du bois, qui constitue depuis longtemps une porte ouverte vers les marchés internationaux, bénéficie actuellement des avancées majeures offertes par les programmes de réglementation des marchés européens ou américains, indique le document.

Ces réglementations et les accords ouvrent des «marchés nouveaux, plus fiables, mieux contrôlés et dont les revenus peuvent être mieux répartis grâce à une meilleure gouvernance», se félicite le communiqué des ministres de la CEEAC.

La CEEAC regroupe dix Etats: l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale; la RDC, le Sao Tomé & Principe et le Tchad. Le Rwanda a récemment annoncé son intention de rejoindre l’organisation.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire